Actus LGBT
Tendances

Député aujourd’hui, hardeur hier : Quand le porno est un formidable tremplin pour la politique !

À toute personne désireuse de se lancer dans le porno, les stars du X conseillent d’y réfléchir à deux fois car le porno marque à jamais et certaines professions engageant la réputation, comme celle de politicien, seront inaccessibles. Que ce qui s’est passé à la fin des années 1980/début des années 1990 en Italie avec l’iconique Cicciolina était très exceptionnel – Photos : Cicciolina Ilona Staller


Hum… Et s’il fallait relativiser cette exceptionnalité ! Pour ne parler que de la France, plusieurs hommes politiques ont fait du X. Certes, ils ne sont pas légion, ils ne l’ébruitent pas et ce n’est pas à nous de les outer. On se contentera de citer Thierry Schaffauser car lui porte fièrement en étendard son métier de travailleur du sexe. Comme le rappelle sa fiche Wikipedia, il figura sur la liste Europe Écologie Les Verts pour le premier tour des élections régionales de 2015 en Île-de-France puis sur celle du PS-EÉLV au second tour. Il n’a pas été élu et ses relations avec le parti écologiste se sont envenimées suite à une affiche « non-officielle » qui a déplu à la hiérarchie : il apparaissait en suppléant travesti d’une candidate parisienne à la législative de 2017. Dans les quelques lignes qui le présentent sur son compte Twitter, Schaffauser ne fait d’ailleurs plus mention de son lien à EÉLV – Photos : Thierry Schaffauser


Autre pays, autre spectre politique et victoire fracassante d’un ex-hardeur. Lors du premier tour des élections générales qui ont eu lieu le 7 octobre 2018 au Brésil, Alexandre Frota (55 ans) a été élu député fédéral de l’état de São Paulo. Il est affilié au parti d’extrême droite PSL dont le candidat à la présidence brésilienne, Jair Bolsonaro, est arrivé largement en tête du premier tour.

Avant de faire du porno entre 2004 et 2008, Alexandre Frota était un acteur mainstream. Mais alors que sa carrière cinématographique sombrait, il s’est demandé dans quoi il était bon. Et la réponse lui est venue comme une évidence : le sexe. Acteur porno « crossover », il a fait de l’hétéro et du trans. Pour le gay, il s’est apparemment contenté de poser plusieurs fois pour G magazine

… ce qui a donné lieu à des portfolios et à – au moins – une bande-annonce d’un shooting où on le voit très à l’aise avec ses amis gays…

S’il a pu déclarer en 2008 que le porno fut la plus grande erreur de sa vie, Frota a reconnu en 2011 que c’est grâce à ça qu’il a pu regagner une popularité qui ne l’a désormais plus quitté. Son histoire de vedette de télénovelas se convertissant au porno lui a en effet ouvert en grand les portes de la télé-réalité au Brésil et au Portugal. Il a même eu ses propres émissions. Fort de sa notoriété, il s’est lancé dans la politique. En 2016, il avait multiplié les appels à la destitution de Dilma Rousseff, la présidente du Brésil.

Lors de sa campagne aux élection générales, Frota a préféré au port du costume celui du jean et de tee-shirts ornés de têtes de mort qui ne sont pas sans rappeler ceux qu’arborent l’anti-super-héros de Marvel, le Punisher. Le politicien ex-hardeur joue coup double : il fait la pub pour une marque de compléments alimentaires qui a pour logo une tête de mort tout en martelant l’un de ses programmes : généraliser le port d’armes à feu pour que les honnêtes citoyens puissent se faire justice eux-mêmes. sic ! Question mœurs, il est contre l’avortement, contre l’enseignement du genre à l’école et pour un renforcement de la lutte contre la drogue.

Ses Facebook, Twitter et Instagram témoignent de sa maestria à se mettre en scène et à apparaître comme un DILF idéal. II a remusclé son ventre en 30 jours grâce à un entrainement et un régime diététique. Avec ses élégantes lunettes, ses cheveux poivre et sel parfaitement peignés et sa barbe professorale, il projette un sérieux et un sex-appel que ses opposants n’ont pas.

C’est fascinant, excitant… mais aussi et surtout extrêmement inquiétant sur l’avenir des démocraties qui, un peu partout, donnent actuellement les clefs du pouvoir à des hommes qui ne sont pas des démocrates. Aussi canon que soit Frota, il s’est répandu en louanges sur la dictature militaire instaurée de 1964 à 1984 au Brésil. Jair Bolsonaro, son candidat à la présidence, a fait de même et il est bien parti pour devenir le prochain chef d’état brésilien.

Parmi les opposants les plus virulents de Frota, il y a son fils qu’il a eu hors-mariage. Mayã Frota (19 ans) est écœuré de son géniteur et a lâché une bombe sur Twitter : « Je suis le fils d’un ancien acteur porno, d’un ex-cocaïnomane, qui défend aujourd’hui la famille alors qu’il a voulu que ma mère avorte. »

Le  fils – qui vit en Belgique – a beau s’opposer au père, il est lui aussi canon… et pose nu ! Tel père, tel fils ? – Photos : Mayã Frota et Nudus Magazine #6

Tags
Montrer plus

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Aller à la barre d’outils