Pinkx

Ricky Larkin : L’annonce de son contrat d’exclusivité avec Raging Stallion ne fait pas que dresser les b**** !

Par un communiqué de presse daté du 16 avril, le groupe Falcon/NakedSword a annoncé que Ricky Larkin s’ajoutait à la liste des nouveaux exclusifs de son label Raging Stallion Studios. Né le 6 mai 1987 (voir sa fiche signalétique iafd), ce hardeur des plus virils est loin d’être un new cumer. Il est dans le porno depuis 10 ans. Et s’il faut retenir trois choses de lui, c’est sa spectaculaire transformation physique, sa polysexualité qui ne plaît pas à tout le monde et une dénonciation en 2013 de l’industrie du X qui continue, là aussi, à faire débat.

Transformation physique
En 2009, Ricky Larkin avait dans les 22 ans et était filiforme. Il a fait une pause, et quant il est revenu sur le devant de la scène porno, il avait pris du muscle et du poil. Et les années passant, sa virilité n’a fait que s’amplifier pour se stabiliser. Hum… Il n’y a que sa grosse bite qui a gardé les mensuration de ses débuts : 22 cm ! 🙂

Ricky Larkin dans « Road Trip 3 : San Diego » (Jocks Video-2009), « Big Dick Revolution » (Raging Stallion Studios-2011), « Tales of Victorian Lust » (Rock Candy Film – 2013)…
… dans « Run Down Dirty » (HighPerformenceMen-2015), « Peepers 1 » (Men-2017) et « At Large » (Raging Stallion Studios – 2019)

Fluidité sexuelle
Taxé de « gay for pay », Ricky Larkin bosse il est vrai aussi dans des productions trans et bi où il apparaît particulièrement à l’aise avec les femmes. Il fut aussi un temps le boyfriend de Nica Noelle, la réalisatrice multiawardisée de porno gay. Ce qui a donné lieu à de vives critiques, notamment sur l’influent blog Str8UpGayPorn. Mais la porn star a du répondant.

Ricky et Nica ont été très amoureux vers 2013

Sur TheRealPornWikileaks, il réfute en 2013 la qualification de « gay for pay » qu’on lui appose : « Selon leur logique, un homme ne peut pas être attiré sexuellement par un autre homme s’il sort avec quelqu’un du sexe opposé dans la vraie vie. Cette façon de pensée étriquée n’amène pas à reconnaître les nombreuses variations de l’attirance sexuelle et leurs manifestations… Que penser du performeur qui s’identifie comme ‘gay’ mais qui n’est pas le moins du monde attiré par son partenaire de scène. Est-il un performeur plus authentique que celui qui prend du plaisir avec son collègue homme alors qu’il sort avec une femme ?… Et qu’en est-il du type musclé et poilu qui est choisi pour interpréter un mâle dominant actif et agressif alors que dans sa vie privée il est passif et soumis. S’il trompe tout le monde avec cette scène, doit-il être crucifié sur les blogs pour avoir menti ‘aux spectateurs gays’ et leur avoir ‘volé de l’argent’ ? »

Dénonciation de l’industrie du X
La carrière porno de Ricky Larkin est émaillée de va-et-vient. Mais sa « retraite » en 2013 reste gravée dans la mémoire de ses détracteurs et d’Internet. Pour justifier son départ, il s’était exprimé une nouvelle fois sur TheRealPornWikileaks et a craché dans la soupe. Il a en effet donné une description misérabiliste des acteurs porno, tous victimes d’un système, s’autorisant même la comparaison avec de jeunes soldats envoyés au front afin de garantir les intérêts d’entreprises puissantes. Et Ricky d’ajouter que la prostitution, l’alcool, la drogue et la dépression sont omniprésents dans l’industrie du X. Et pour ce qui est du VIH, rien ou si peu serait fait pour réduire la propagation du virus sur les tournages. Enfin, il affirme que le porno a détruit sa vie. Non seulement il s’auto-dénigre pour s’être vendu mais il subit aussi la déconsidération de ses proches qui ne voient en lui qu’une « pute », un « gay for pay ».

Okayyyyyyyy… Pour polémiques que soient ses dires, Ricky peut toutefois compter sur de nombreux fans. Il y a tous ceux qui ne lui en tiennent pas rigueur car ils se disent qu’il devait vraiment déprimer à ce moment-là. Et il y en a d’autres qui, en plus, le soutiennent car ils savent – ou se doutent bien – que tout n’est pas forcément fun dans l’industrie du X.

Mais aujourd’hui le hardeur voit la vie en rose. Et le voici tête d’affiche d‘At Large, le prochain blockbuster de Raging Stallion dont il est l’un des exclusifs. Les photos, le casting, la bande-annonce (ici)…

Ce titre sera bientôt disponibles sur la chaîne PinkX !

Tags
Montrer plus

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Aller à la barre d’outils