Porn Actu

Quand l’amour est fatal, le passé refait toujours surface…

Depuis avril 2018, un jeune et souriant Latino tourne épisodiquement aux USA dans des pornos gays en utilisant des pseudos différents. Selon les labels, il se nomme Adam Gomez, Brandon Garza ou Anton. Mais qui est-il vraiment ?

– Photos : ChaosMen, RealityDudes et CobinFischer

Les ultra fans de porno sont légion et il n’en a fallu qu’un pour faire le rapprochement entre le visage du jeune homme et une affaire judiciaire qui avait choqué le Texas. Flashback : en juillet 2015, lors d’une soirée alcoolisée dans un appartement situé à Austin, un étudiant de 20 ans, Bryan Canchola, s’en est violemment pris à son boyfriend de 18 ans, Stephen Sylvester. Il a aussi étrangé le chien de ce dernier, Harlow. Ils étaient ensemble depuis peu et Bryan accusait Stephen de le tromper.
– Photos : Instagram

En entendant leur dispute, leur colocataire William Landry est allé à leur rencontre : il a vu du sang sur le mur ainsi qu’à l’arrière du cou de Stephen. William l’a aussitôt aidé à se rendre à l’hôpital, mais le jeune homme est reparti avant de recevoir des soins médicaux. Il a rejoint l’appartement car il voulait s’expliquer auprès de son boyfriend et mettre fin à leur dispute. Stephen est malheureusement décédé quelques-temps plus tard d’un traumatisme crânien suite à ses blessures antérieures.
Arrêté et accusé de meurtre au premier degré, Bryan Canchola a eu un très bon avocat. À son procès en octobre 2017, il n’a écopé que de six mois d’emprisonnement pour des faits moins graves. Certains ayant déjà été purgées pendant sa détention, il a pu sortir de prison au bout de quelques semaines.

La famille de la victime a crié au scandale : « Il a assassiné mon fils et il s’en tire comme ça !? » a pleuré la mère, Andrea Sylvester. Et  Shanae Perkins, la tante du défunt, a déclaré : « Comment en arrive-t-on à une condamnation pour simple agression quand on tue quelqu’un ? On a présenté au tribunal les photos de l’autopsie, elles ont montré qu’il a été assassiné et ce que nous obtenons c’est une simple agression !? Non, ce n’est pas la justice ! Où est la voix de la victime ? »
Les médias ont relayé l’information avec des titres témoignant d’une même incrédulité :
« Le Texan qui a tué son petit ami ne passera peut-être que quelques semaines en prison. »
« Le Texan gay accusé du meurtre de son boyfriend n’est condamné qu’à seulement 48 jours de prison. »
etc, etc…

Sur le blog MenOfPorn, la plupart des commentateurs n’en reviennent pareillement pas. Cette courte peine les choque. Très peu prennent le parti d’affirmer qu’il s’agissait d’un accident tragique et que le juge a pris la bonne décision.
Beaucoup s’étonnent aussi que l’industrie du porno ne vérifient pas le CV de leurs acteurs afin de s’éviter des polémiques. En concluent-ils que dans ce type d’affaires on ne purge jamais sa peine ? Qu’on demeure éternellement un paria ?

Tags
Montrer plus

Articles liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
Aller à la barre d’outils