Pinkx

Viril, engagé, amoureux… Brock Banks signe un contrat d’exclusivité avec CockyBoys !

« Cette année, nous nous concentrons sur les performeurs qui apportent une approche plurielle à leur travail et qui croient que le porno a un but, dans leur vie et au-delà. Brock Banks incarne absolument cette attitude et nous sommes ravis qu’il ait choisi de faire partie de notre équipe. #PornWithPurpose » C’est par ce tweet élogieux du 6 février que Jake Jaxson annonce qu’un des new cumers US les plus hot est désormais un exclusif de son studio CockyBoys.

L’intéressé a de suite répondu : « Je suis plus que ravi de faire partie de la famille CockyBoys. Merci à RJ Sebastian et CockyBoys (Jake Jaxson) d’avoir rendu mon expérience dans cette industrie amusante et valorisante ! J’ai hâte de faire un super boulot. » Avant l’annonce de son contrat d exclusivité avec CockyBoys, Brock Banks avait pu effectivement apprécier de tourner pour le studios new-yorkais. Dans ses cinq scènes déjà sorties, des duos avec Ty Mitchell, Nico Leon, Mateo Vice, Austin Avery et Avery Jones, il est systématiquement actif.
– Photos : CockyBoys

Son pseudo est en partie lié à celui de l’ex-CockyBoys Boomer Banks. Il rend hommage au rôle décisif que la super porn star a joué au début de sa carrière. Comme le new cumer l’a raconté le mois dernier à AVN, il voulait se faire de l’argent en dehors de son travail de coiffeur et l’idée de commercialiser des sex-tapes lui trottait dans la tête. Il a demandé conseil à un ami qui n’est autre que Boomer. Celui-ci lui a tout de suite recommandé de travailler pour des studios. Boomer a en plus posté une photo alléchante de son « protégé » sur Twitter, des producteurs se sont montrés intéressés et Brock a tourné chez Men sa toute première scène…  avec son « mentor » ! Un flipflop : « J’étais un peu nerveux parce que je n’avais jamais fait ça et aussi parce que c’était Boomer et qu’il était un peu comme un grand frère pour moi. Avoir avec lui des relations sexuelles était un peu bizarre parce que nous avions déjà une relation établie qui n’avait rien à voir avec le sexe, et que je ne le vois pas vraiment de cette façon. C’était bizarre, mais je m’en suis sorti en me disant : Amuse-toi juste. Et ça a été vraiment facile. »
– Photos : Men

Un début remarqué qui a valu à Brock de travailler pour d’autres studios renommés. Notamment CockyBoys, dont il est aujourd’hui un exclusif, Raging Stallion Studios (dans Loaded : Give It To Me Raw ! avec Zario Travezz ) et NakedSword (avec The Pig dans le blockbuster « halloweenien » Scared Stiff 2 : The Amityville Whore) et d’autres.
– Photos : Raging Stallion Studios et NakedSword

Une reconnaissance dans l’industrie du porno qui s’est accompagnée de plusieurs nominations à des Oscars du X. Lors des Str8UpGayPorn et GayVN Awards 2020, il n’a pas manqué de venir avec son chéri, la porn star Colton Grey. Depuis août 2019, les deux hommes postent régulièrement des photos et commentaires qui témoignent de leur amour.
– Photos : Colton Grey et Brock Banks

À le voir si épanoui et en forme, on n’imaginerait pas que le nouveau CockyBoy ait pu traverser une période sinistre. Pourtant, comme il le révèle à AVN, il a failli se détruire par l’alcool et la drogue : « J’avais environ 20 ans quand j’ai commencé à travailler dans le monde de la nuit, à Miami. Parce que j’étais au bar, on m’offrait tout le temps des drogues et de l’alcool – et c’était toujours gratuit. C’est là que mon alcoolisme a commencé. Vers 24 ans, quand j’ai emménagé à New York, j’ai découvert la meth. C’était pour moi banal d’en prendre : j’allais à un plan cul, on m’offrait du meth et je disais : « Bien sûr ! »… Je me souviens de n’avoir pas dormi pendant environ cinq jours et d’être passé d’un appartement à un autre, de rencontrer au hasard des gens et c’était vraiment génial. Je me disais : « C’est incroyable, c’est tellement bon ! J’ai des relations sexuelles géniales avec des mecs hotissimes ! »… J’ai ainsi continué à me défoncer pour ressentir la même chose, mais c’est devenu très sombre très vite. Je me suis retrouvé dans la rue, SDF pendant environ un an et demi. Je n’avais ni argent, ni travail, ni amis. J’ai fini par aller en cure de désintox en Floride, et je suis devenu sobre. C’était il y a cinq ans et huit mois. ».
Depuis Brock considère qu’il a pour mission d’aider les autres qui vivent ce qu’il a éprouvé. Cela passe notamment par un engagement sans faille aux Alcooliques Anonymes qui l’ont aidé  : « Lorsque vous avez terminé de suivre les étapes des Alcooliques Anonymes, votre objectif est de trouver d’autres personnes pour les aider. Une fois que vous devenez un parrain, c’est pour le reste de votre vie. »

Tags
Montrer plus

Articles liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
Aller à la barre d’outils