Porn Actu

Steven Lee : Son visage radieux n’était qu’un masque…

Les belles images peuvent masquer une autre réalité. Intronisé exclusif de Falcon Studios Group en février de l’année dernière, Steven Lee révèle un an plus tard la souffrance qu’il a endurée pendant presque toute l’année 2019.

« 2019 a été une année fantastique. Ma première scène venait de sortir quand finissait 2018 et j’allais travailler avec NextDoor et Men juste avant de signer un contrat d’exclusivité avec Falcon. Je me produisais comme gogo dancer tout autour du pays, notamment à la WE Party de la World Pride ! Mais en dépit de toutes ces choses fantastiques, je ne me sentais pas fantastique. En fait, toute cette année je me suis senti horrible. Pendant la majorité de l’année 2019, j’ai été en proie à la dépression. La dépression est quelque chose que je connais depuis la classe de sixième. J’ai été à tel point harcelé que j’ai tenté de me suicider en cinquième. J’ai changé d’écoles et au lycée je suis devenu populaire. La dépression s’en est allée. Pour un temps. Car elle revient par vague au bout de quelques années. En principe, j’arrive à y faire face au bout de quelques mois. Mais cette fois-ci la vague a été pire que les précédentes. J’ai essayé de la cacher. J’ai cessé de poster des commentaires. J’ai cessé de répondre à vous tous. J’ai cessé d’interagir avec pratiquement tout le monde sauf quand j’allais sur les tournages. Je n’ai parlé de ma dépression  qu’à quelques personnes dans l’industrie. Je sais que j’ai rejeté beaucoup d’entre vous en vous ignorant sur les réseaux sociaux ou via les textos. Je ne voulais simplement pas interagir avec qui que ce soit parce que je ne me sentais ni sexy, ni heureux. Or tout mon job consiste à être fun et sexy.  Aujourd’hui je me sens à nouveau moi-même et je veux juste dire pardon pour m’être éloigné. Je promets que 2020 sera une année différente. Je fais la promesse de m’aimer à nouveau. Je vous remercie de me soutenir et de lire ceci. Je suis si heureux d’être à nouveau moi-même. »

On n’aurait jamais deviné sa souffrance. Ou tout du moins pensait-on qu’il avait triomphé des traumatismes qu’il avait déjà publiquement évoqués. (Lire ici.)
Le jeune homme peut compter sur le soutien de l’industrie du X gay US ainsi que des fans. Dans le nombre qui va croissant de ses supporters, il y a entre autres Falcon Studios, Sister Roma, Wesley Woods, les réalisateurs Steve Cruz, Chi Chi LaRue et Trenton Ducati, ainsi que les porn stars Dalton Riley, Trevor Laster, Osiris Blade, Colton Grey, Nick Fitt… et Zario Travezz.
On l’embrasse nous aussi très fort !!! Qu’il puisse enfin profiter de la considération qu’il suscite auprès de la profession, du public et de son chéri Jake !!!

 

Tags
Montrer plus

Articles liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
Aller à la barre d’outils