Actus LGBT

Hirozombie : les garçons « loving dead »

Nous sommes tombés un jour sur Instagram, sur un portrait hommage étonnant de François Sagat. Nous avons cherché à découvrir l’auteur: Hirozombie, un artiste au style coloré et puissant. Nous l’avons rencontré, il est charmant… Interview.

Bonjour, faut il t’appeler Hirozombie ?
(Rires) non, appelles moi juste Hiro

Peux tu te présenter, s’il te plait ?
Je suis japonais, j’ai 37 ans et vis à présent en Grande Bretagne. J’ai commencé par travailler comme fashion designer à créer du design ou du motif mais à présent je vis à mon compte comme artiste.

Je ressens dans ton travail un mélange de gothique aux couleurs tendres « lollipop » le tout assaisonné de Manga, qu’en dis tu ?
C’est plutôt ça, oui. Mon art vient du Manga, c’est sur et de l’Ukiyoe (art traditionel japonais). Je me concentre d’abord sur la délicatesse de la ligne et je colore ça en pastel parce que la couleur de peau réelle ou la teinte des cheveux importent peu dans le monde que je crée. Je dessine beaucoup sur la mort parce que je la vois comme la seule réalité vraiment égalitaire, mais peut être l’amour aussi en fait il partie ?
Je pense que tu dessines sur ordinateur avec une appli qui fait du vectoriel, non ?
Oui, je travaille maintenant sur mon IPad

Comment se fait le choix des modèles ?
C’est un choix personnel, vraiment en coup de cœur, un acteur dans un film, un compte Instagram qui me séduit… je fonctionne à l’envie. Tu sais, e trouve mon inspiration partout, la mode, la nature, la musique, les films…

J’ai remarqué quelques portraits de François Sagat, as tu travaillé sur d’autres Porn Stars ?
François, c’est ma muse. J’ai aussi réalisé plusieurs dessins de Boomer Banks qui en a choisi un pour son merchandising.

Tes portraits fourmillent de détails, parfois intrigants. Tu peux nous donner des pistes ?
Comme je te l’ai dit, je parle essentiellement de la mort dans mes dessins. Au départ, je m’amusais à styliser plusieurs façons de la rencontrer mais ça devenait de plus en plus confus, du coup, maintenant, je perce mes modèles de flèches qui, en plus symbolisent aussi Cupidon, le dieu de l’amour.

Est ce que tu acceptes les commandes privées ?
Oui, bien sur il suffit de me demander.
Et comment se concrétise t’il ?
D’habitude, je fais un fichier numérique que j’envoie mais je peux aussi, s’il le faut, faire une impression avec encadrement spécifique

Des projets ? Un expo en France par exemple ?
Hélas rien de tel pour l’instant mais j’avais la chance qu’on me le propose, je foncerais… J’adore la France !

Pour voir le travail de Hiro : https://www.instagram.com/hirozombie21/?hl=fr

Tags
Montrer plus

Articles liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
Aller à la barre d’outils