Porn Actu

Le Sénat veut bloquer l’accessibilité des sites porno aux mineurs !

PublicSenat rapporte que mardi soir, lors de l’examen de la proposition de loi visant à protéger les victimes de violences conjugales, le Sénat a adopté à l’unanimité un amendement soumis par la sénatrice Marie Mercier du groupe Les Républicains. Cet amendement impose aux sites pornographiques de mettre en place un contrôle de l’âge de leurs clients. D’après NextInpact, cet amendement répond à l’origine à une demande de l’association OPEN (Observatoire de la Parentalité et de l’Éducation Numérique) et du producteur pornographique Grégory Dorcel.

Quel est le lien entre cet amendement et la loi visant à protéger les victimes de violences conjugales ?
Il y a d’abord les faits : Malgré la législation déjà en vigueur et les outils numériques existants comme le contrôle parental, le porno est devenu la première source d’information sur la sexualité des plus jeunes.
Il y a ensuite un point de vue et une généralisation hétérocentrée  : Le porno n’aurait pas la fonction de catharsis et influencerait fortement les comportements en transformant les garçons en des « porcs » Sic (mot employé par une sexologue-philosophe dans La Croix en mars 2018). PublicSenat rappelle du reste que l’amendement de la sénatrice répond à une promesse d’Emmanuel Macron faite devant l’Unesco, le 20 novembre 2019. « Aujourd’hui, la pornographie a franchi la porte des établissements scolaires comme naguère l’alcool ou la drogue. Nous ne pouvons pas d’un côté déplorer les violences faites aux femmes et de l’autre, fermer les yeux sur l’influence que peut exercer sur de jeunes esprits, un genre qui fait de la sexualité un théâtre d’humiliation et de violences faites à des femmes qui passent pour consentantes… Je veux que soit mis en place un contrôle parental par défaut qui permettra de garantir simplement son application. Aujourd’hui c’est une démarche volontaire. Dans la plupart des cas ce n’est pas suffisant. Ça doit être un contrôle par défaut »

Quels sont les sites porno concernés par l’amendement et comment cela pourrait fonctionner ?
Cet amendement vise les tubes gratuits. Basés dans des paradis fiscaux, ils pillent en plus massivement le contenu des boites de production. Un parasitisme que dénoncent régulièrement Dorcel et tous les autres producteurs et diffuseurs qui, eux, respectent déjà les pistes prévues par l’amendement. Il y a en effet encore réflexion sur le choix du système le plus adéquat. Cela n’irait ainsi pas jusqu’au recours à FranceConnect (la solution proposée par l’État pour sécuriser et simplifier la connexion), mais passerait, comme nous en informe PublicSenat, par des modules Visa/Mastercard autorisant des transactions zéro euro, pour les contenus gratuits.

Un cheval de Troie pour le passeport numérique unique ?
L’enfer est dit-on pavé de bonnes intentions. Des Internautes, tels que oomu sur le forum de discussion de MacGeneration, expriment une crainte mêlée de certitude : «  Un des trucs qui trottent dans la tête de pas mal de politiciens et militants c’est de créer de fait une carte d’identité internet. c’est à dire un « passe » unique et utilisable par l’État et services associés pour vous identifier sur TOUT. »

À suivre…

Photo de mise en avant : les beaux, virils et sensuels Jason Vario et Michael Roman dans The Layover (NakedSword).

Tags
Montrer plus

Articles liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
Aller à la barre d’outils