Porn Actu

Décès de Flex Deon. L’ex-porn star n’avait que 58 ans…

« C’est avec le cœur lourd que je vous annonce le décès de mon père Kevin L. Moss… » Cette annonce postée le 1er mars sur Facebook a été reprise le jour même par TheLuckeyStar. C’est ce blog gay américain spécialisé Blacks qui révèle que le défunt n’est autre que l’ex-porn-star gay Flex Deon, 58 ans. Les causes de sa mort ? Elles n’ont pas été communiquées. Mais en allant sur son Facebook, il se photographiait de plus en plus fréquemment sur un lit d’hôpital. En 2013/2014 on lui avait diagnostiqué une insuffisance cardiaque puis un cancer… et l’année dernière il avait été malade à cause du COVID-19. Edgar Gaines, qui fut son ex pendant deux ans – en plus d’être la porn star Bobby Blake !-, a exprimé le 2 mars sa profonde tristesse :

UNE FILMOGRAPHIE MAJORITAIREMENT AMATEUR
Une belle gueule virile, un corps musclé, une peau tatouée et piercée, avec un gros sexe de 23 cm surmonté d’un prince Albert, l’Afro-Américain Flex Deon ne pouvait pas passer inaperçu. Entre 1998 et 2008 il a effectivement tourné dans près de 50 films, et fait pas mal de couvertures de jaquette. Notons que son pseudo a souvent varié (Deon Blake, Flex Blake, Flex-Deon Blake…) et qu’il a souvent eu pour partenaire Bobby Blake.

Sa filmographie n’est toutefois pas à la hauteur de son impressionnant physique. Au sujet de Snow Day L.A., l’un de ses nombreux films produits par Bacchus Releasing, un label spécialisé Blacks, le critique Harry Bayer avait écrit : « Il est presque inutile de parler indéfiniment des aspects médiocres et amateurs de ces types de vidéos. Parce qu’il y a si peu de labels proposant du porno avec des Noirs de tous types, les fans ont appris à supporter la mauvaise qualité de l’éclairage, du montage et du son, à condition de voir une bite noire alléchante. Cette vidéo ne fait pas exception… » Sic ! Des propos qui en disent long sur une époque où la segmentation raciale du marché du porno induisait des qualités de réalisation très différentes. Et à l’exception de Catalina Video, aucun grand studio américain n’a travaillé avec Flex Deon.
Cela ne peut que faire écho aux accusations de ségrégation et de racisme proférées l’année dernière à l’encontre de l’industrie du X gay US lors des manifestations BlackLivesMatter (lire ici).

DES FILMS EXTRÊMEMENT CHOQUANTS
S’il n’a été à l’affiche d’aucune superproduction porno aux belles images hollywoodiennes, Flex Deon a joué dans des films si choquants qu’ils ont marqué l’histoire du porno gay américain. Comme quoi…
En 2001 sort Niggas ‘Revenge. Ce film bareback met en scène le viol et l’humiliation sexuelle de trois Blancs néo-nazis par trois frères afro-américains. L’un de ces derniers est interprété par Flex.

Advertisement

Le producteur Dick Wadd se fait fort d’affirmer qu’il s’agit d’un porno si polémique que de nombreux sex-shops ont refusé de le commercialiser. Wadd ajoute que lors du tournage mouvementé un des acteurs blancs a été pris de convulsions et qu’un autre s’est évanoui en se cognant.
Wikipedia rapporte en outre que Niggas ‘Revenge et le rôle de Flex sont devenus un sujet universitaire. Dans son livre, Unlimited Intimacy: Reflections on the Subculture of Barebacking, Tim Dean, professeur à l’Université de Buffalo, considère que le film fétichise la transgression simultanée de plusieurs tabous. Le sexe sans capote (en 2001, la PrEP n’existait pas !), le racisme et l’inceste. Sur Flex, l’universitaire insiste sur son apparence hautement « phallicisée » !
En 2004 et 2005 sortent Barebacking With Jeff Palmer 2 et Barebacking With Jeff Palmer 3.

Jeff Palmer fut l’une des porn stars les plus critiquées par la communauté gay. Modèle phare de Falcon Studios, exclusif éclair de Pacific Sun Entertainment, il choqua en se lançant dans le bareback (en 2004 et 2005 il n’y avait toujours pas de PrEP !!!) tout en assumant sa séropositivité. Encore que…  Palmer était convaincu que le sida n’existait pas ! (Lire ). Tourner avec lui comme l’a fait Flex, c’était comme se faire complice de ses théories du complot… Les deux films n’en ont pas moins cartonné !

UN CHRISTIANISME BIENVEILLANT
« Soyez fiers de vous et de ce que Dieu a fait de vous ! » Telle était la profession de foi de Flex Deon. On lit ainsi sur Wikipedia que : « À côté de ses activités dans l’industrie pour adultes, il encourage depuis 2005, à travers son ministère on line nommé BrothasNDaSpirit, les gays chrétiens à être ce qu’ils sont et à ne pas avoir honte de leur orientation sexuelle. Il est ainsi venu en aide à des personnes qui avaient perdu confiance en eux et en Dieu. » Sur sa chaîne Youtube on retrouve ses sermons, comme celui-ci…

Kevin L. Moss /Flex Deon (25 avril 1962 – 1er mars 2021)
RIP

Montrer plus

Articles liés

Bouton retour en haut de la page