Le 24 février, un message sur Facebook semblait confirmer la rumeur qui bruissait depuis quelques semaines.  Nous venons d’en avoir la confirmation par Stéphane Berry lui-même : il ferme sa boîte de production. « Le Garçon du lac »  aura été son cinquantième et dernier film. 

 

Je sais, personne ne me croit quand je dis que j’arrête, mais c’est la vérité. Je ne produis plus depuis août dernier. J’attends de vendre mon catalogue à un prix convenable.

Le producteur et réalisateur met ainsi fin à une carrière de 15 ans. Le « tout gratuit » sur Internet a eu raison de ses activités :

Avant, on vendait de mille à deux milles DVD. Aujourd’hui, c’est à peine si on en sort cinquante ou cent. Exceptionnellement, « Le garçon du lac » a eu droit à deux cent cinquante tirages. Internet a été créé sans qu’on réfléchisse aux conséquences…

 

Quelques-uns des acteurs qui ont le plus marqué Stéphane Berry : Anthony Cruz dans Le garçon du lac…

Quelques-uns des acteurs qui ont le plus marqué Stéphane Berry : Anthony Cruz dans Le garçon du lac…

 

À cette situation économique dégradée s’ajoutent des comportements irresponsables qui, selon Berry, se généralisent. Il en est attristé. Surtout quand certains réalisateurs en profitent :

Il n’y a plus de campagne d’information contre le sida. Les jeunes, maintenant, ils s’en moquent. C’est juste un cachet à prendre toute la vie, croient-ils.  Mais apprendre qu’on est séropo n’est jamais une partie de plaisir. La suite, non plus.

Berry est déterminé à tirer un trait sur son passé qui n’est pourtant pas sans gloire dans l’industrie du porno et dans ses à-côtés. Il fut par exemple sollicité par Catherine Breillat sur le film Anatomie de l’enfer.

J’attends d’avoir mes diplômes pour exercer pleinement ma reconversion professionnelle. Mon avenir, ce sera mon nouveau boulot jusqu’à la retraite.

 

… Matt Berry dans Sex Squat…

… Matt Berry dans Sex Squat…

 

Berry concède toutefois qu’il a tourné huit scènes pour Menoboy. Et que, peut-être, s’il en a le temps et l’envie, il en fera d’autres. Mais plus jamais il ne sera producteur.

Ainsi s’achève le conte de fée du « self made man » qui avait abandonné son métier de chauffeur de bus pour créer en 1999 sa boîte de production à la renommée internationale.

 

… et Angel Demon dans People X.

… et Angel Demon dans People X.

 

Liste chronologique des cinquante films de Stéphane Berry :

Chaude journée, Les déserteurs, Sex Appart, Happy Sex Birthday, Minets en banlieue, Souvenirs de Mont Cul, Univers sexe, Minets en banlieue 2, Au pays des 1001 bites, Les fantasmes de Stéphane, Sex Squat, Plaisirs multiples, Max au pays du Manneken-Pis, Sex in Normandy, Cidre, Sex and Sun, 37°9, Pure Sex, Les bâtards, N° 19, People X, French Fuckers, Outdoor Fuck Fest, Désirs X, Les fantasmes de Stéphane 2, X Stories, Sexe 24/24, Brut de sexe, Casting et Intimité, Défonce à l’usine, 20 ans et sans tabou, Une baise presque parfaite, Kiffe mon mec, Une baise presque parfaite 2, 18/25 le club des baiseurs, 18 ans les bacheliers du sexe, Le démon qui m’habite, Gay House, Le Mobil-Home à Cul, On Baise !, Prends moi !, Une baise presque parfaite 3 : le combat des régions, Accros à la queue, À nous les ptits Frenchies, Internat pour garçons, les Ch’tis baiseurs, Caste-Moi et Défonce-Moi !, Infidèles, Baise-Moi !, Jeune et baisable et Le garçon du Lac.

Share