Le combat du siècle des boxeurs Mohamed Ali/Joe Frazier, l’inimitié légendaire des pilotes Alain Prost/Ayrton Senna, l’hostilitité des patineuses Nancy Kerrigan/Tonya Harding… Oublions toutes ces rivalités qui ont marqué l’histoire du sport pour nous concentrer sur la confrontation du jour résolument sensuelle : le Français Nathan Hope vs le Russe Dmitry Osten 🙂 Plus sérieusement, si le sexe était reconnu comme un sport de compétition, le jury départagerait les champions selon des critères déjà appliqués ailleurs comme : la présentation, l’endurance et la difficulté des poses. Bien sûr, l’interdiction des produits dopants serait A.B.S.O.L.U.E ! 🙂 🙂 Une difficulté se présenterait néanmoins en cas de non-versatilité : comment juger de la qualité respective d’un actif et d’un passif alors qu’à un moment capital leur performance est autre ? Disponible dès aujourd’hui et en illimité dans les dernières vidéos sur PinkX.EU, « Français vs Russe » donne des éléments de réponse…

Dans une salle au mur blanc recouvert de panneaux colorés, avec pour mobilier des cubes surmonté de dossier souples, deux champions sexuels se font face. Sur l’écran s’affiche leur fiche signalétique : « Nathan Hope : 23 ans, actif, dit le ‘Parisian power fucker’ » et nous ajouterons « tatoué« . « Dmitry Osten : 25 ans, versatile surnommé le ‘Russian Super Hottie’ ». Les deux jeune hommes, simplement vêtu d’un jockstrap, de chaussettes et baskets se jaugent, évaluent les possibilités de chacun et le plaisir qu’ils en tireront pour être eux-mêmes au top. Ils s’approchent, se sourient et se roulent des pelles tout en se caressant la nuque. Leurs mains touchent de concert leur bas-ventre et libèrent des bites déjà gonflées à bloc. Ils se sucent chacun leur tour. Gorges profondes, ils sont pour l’instant à égalité. Le Russe prend toutefois l’initiative de bouffer le cul du Français qui, se laissant aller à son plaisir, se décoiffe. Attention ! Sa houppe incontrôlée pourrait s’interpréter comme une faute dans la présentation ! 🙂

Pas de surprise quant à ce qui suit : l’actif reste actif. La potentielle versatilité de Dmitry se résume à ce que dit sa fiche signalétique. Mais si le Russe demeure passif, il fait preuve d’une volonté à s’empaler profond et à prendre des poses apparemment les plus inconfortables. Et même la copieuse éjaculation du Français peine à rivaliser avec le ravissement de Dmitry à s’en repaître. Le gagnant semble tout trouvé. Mais la subjectivité est de mise et l’on peut surtout se dire qu’exceller en matière sexuelle n’est possible que si son ou ses partenaires le permettent. Tout le monde est gagnant !

Tirée du film « Fuck-Off » produit par UKHotJocks, la scène « Français vs Russe » est à retrouver sur PinkX.EU à partir de 1€99 !