Un drame survenu dans la nuit du 23 septembre dernier dans la ville de Wausau, aux USA, avait fait la une des médias locaux (voir ici, , ou ). Un jeune homme de 23 ans dont le nom n’avait pas été communiqué avait été par deux fois poignardé au torse par un ex, un certain Aiden Dobbe qui fêtait alors son 25e anniversaire. Très vite interpellé et mis en détention, ce dernier est poursuivi pour tentative d’assassinat. Quant à la victime, selon le rapport de police, elle serait  morte sans les interventions chirurgicales et transfusions sanguines qu’elle a eues. Impossible de ne pas faire le rapprochement entre cette agression et l’appel aux dons assorti d’un récapitulatif de faits similaires qu’a lancé ce 24 janvier Dillon Callahan qui réside, selon son Facebook, à Wausau. Impossible également pour les blogs US spécialisés X gay de ne pas reconnaître Ronan Kennedy, l’un des modèles phares du label BrokeStraightBoys, lui-même le confirmant par un lien sur son twitter de porn star.

Pour ceux qui ne me connaissent pas je m’appelle Dillon Callahan. Pour ceux qui me connaissent, vous savez que j’ai été poignardé. Ce que la plupart ignorent c’est que je l’ai été par un homme qui n’était pas seulement mon meilleur ami mais mon boyfriend pendant trois ans. Après notre séparation qui remonte à deux ans, il est devenu accro aux drogues. La nuit de son anniversaire, alors qu’on marchait, il m’a planté un couteau qui a traversé l’aorte. Jamais je n’avais ressenti une telle douleur, puis est venu la douleur de la trahison. Tout ce que j’ai pu lui dire c’était : « tu m’as poignardé », et sa réponse consistait à rire devant moi et à me poignarder une seconde fois, dans le poumon. Puis il est parti, me laissant mourir. Mais moi, je ne pensais ni aux blessures ni à leur gravité, je restais juste sur place en train de me demander si je voulais vivre dans un monde où la personne que j’avais aimé par dessus tout pouvait faire quelque chose d’aussi mal ou si j’allais rechercher de l’aide pour continuer à vivre dans un monde si froid. Mes chances de survie étaient de moins 1%. Mais alors que la mort était imminente, j’ai pris la décision que je ne pouvais pas faire le choix de mourir car j’avais fait une promesse à ma chienne Zelda Rose que n’avais pas l’intention de rompre. Cette promesse était que je prendrais soin d’elle jusqu’à sa mort et que jamais je ne l’abandonnerais. Cette promesse ma donné la force de survivre.
Alors que du sang coulait de l’aorte et que mes deux poumons s’étaient affaissés, j’ai marché jusqu’à deux patés de maisons pour demander de l’aide. Le temps que j’arrive à la salle d’opération j’avais perdu 4 litres de sang. En toute urgence j’ai eu une opération à cœur ouvert pendant qu’on remettait en place mes poumons. Quand je me suis réveillé, ne sachant pas ce qu’on m’avait fait, mes premiers mots furent : « Où est ma chienne ? ». Le lendemain je marchais et je suis sorti de l’hôpital dans les trois jours, sans savoir l’étendu de mes blessures car je refusais d’accepter ce qui m’était arrivé. Mon seul souci était de retourner à la maison pour Zelda.
Tout cela ne m’a pas seulement mis dans l’incapacité physique de travailler, cela m’a aussi détruit mentalement. J’ai perdu mon identité cette nuit-là pour avoir comme quête qui je suis désormais. Toutefois, malgré le fait d’avoir été poignardé, cela ne voulait pas dire que ma vie s’arrêtait. Avec un montant colossal de frais hospitaliers auquel s’ajoutait mes charges de la vie quotidienne, je n’avais d’autre option que de continuer à vivre.
En dépit des recommandations du médecin, dans les semaines de ma sortie, je suis allé travailler comme barman une nuit par semaine pour essayer de garder un toit sous la tête. J’ai essayé de faire au mieux tous ces mois passés mais je ne suis pas arrivé à venir à bout du fardeau financier qu’ont occasionné mes blessures. Je n’ai jamais demandé quoique ce soit à quiconque, alors ça ne m’est pas facile de le faire maintenant. Je ne peux offrir rien d’autre en retour que la promesse que je ne prendrai pas pour acquise la deuxième chance qui m’a été donnée.

Bouleversant… Si vous aussi vous voulez l’aider, c’est ici.