L’histoire : En Californie, au début des années 80, Paul et Rudy débutent une relation amoureuse, quand le destin met sur leur chemin Marco, un enfant handicapé, malmené par sa mère toxicomane. Alors qu’elle est incarcérée, elle confie à Rudy et Paul la garde de son fils, qui va enfin trouver un foyer stable avec « ses deux papas ». Mais lorsque qu’on découvre que Rudy et Paul sont homosexuels, la société s’acharne contre eux pour leur retirer la garde de Marco. Ils vont combattre une justice qui a des préjugés sur leur mode de vie, dans l’espoir de continuer à élever cet enfant.

« My Two daddies » aurait très bien pu avoir comme sous-titre « Chronique d’une mort annoncée ». S’inspirant d’une histoire vraie, le film montre comme la frilosité de la justice, l’homophobie, la peur des différences sous toutes leurs formes, peuvent avoir des conséquences aberrantes voire dramatiques. Le scénario a beau avoir été écrit à la fin des années 1970 (époque où l’homoparentalité restait difficilement envisageable), de nombreuses questions soulevées par le film restent toujours d’actualité.  Un peu manichéen dans son opposition entre la mère hétéro irresponsable et le couple gay prévenant, le film n’en reste pas moins bouleversant notamment grâce à l’interprétation sans faille de Alan Cumming.


Bande-annonce My Two Daddies-vost par yaggvideo