Il n’y a plus de sujet tabou à l’université. Tout est digne d’intérêt et c’est tant mieux pour les sciences sociales. Ainsi l’universitaire Daniel Laurin a pu récolter des fonds pour réaliser son documentaire sur le porno gay. Plus précisément, il essaye d’appréhender le fait que des hommes qui se définissent comme hétéros puissent tourner dans du gay. L’argent serait-il bien la seule motivation ? Laurin se questionne lui-même également : comment peut-il trouver excitants des pornos labélisés « gay for pay » ou « straight guys » ? Son documentaire, qui a justement pour titre « Straight Guys », vient d’être projeté en avant-première au festival DOC NOW de Toronto.

Pour mener au mieux son projet, l’étudiant réalisateur est allé sur des tournages, interviewant des acteurs et des producteurs porno. Il a aussi rencontré un bloggueur et des chercheurs spécialisés dans le X et les gender studies.
Certes, l’argent est la raison bien souvent invoquée par un hétéro pour expliquer son homosexualité devant les caméras. Mais elle est loin d’être la seule. Et même celui qui l’invoque peut découvrir qu’il se ment à lui-même. Ensuite, à chaque âge ses vérités… La star gay du porno Conner Habib évoque ainsi le cas de ces modèles hétéros qui, au début, font venir leurs chéries sur le plateau et qui, plus tard, évoluent gays.

Le réalisateur Daniel Laurin et l'acteur Conner Habib

Le réalisateur Daniel Laurin et l’acteur Conner Habib

Bravo Delta, une autre des stars du porno interviewée par le réalisateur Photos : straightguysdoc.com

Bravo Delta, une autre des stars du porno interviewée par le réalisateur
Photos : straightguysdoc.com

Si, indépendamment du porno et de l’escorting, vous vous interrogez sur ce qui amène des hétéros à coucher avec des hommes, rendez-vous ici.