Ce n’est pas une surprise. Alors que quatre témoignages accusateurs, dont celui du Youtubeur Bryan Hawn (voir ici) , se sont ajoutés à celui de Tegan Zayne qui, le premier, a affirmé que Topher DiMaggio l’avait violé la veille d’un tournage porno, ce dernier subit un premier contrecoup professionnel : Andrew Christian, la célèbre marque de sous-vêtements dont il est fut l’ambassadeur le plus iconique, vient de suspendre indéfiniment leur relation contractuelle. Un représentant d’Andrew Christian a envoyé le 7 janvier cette mise au poing à Queerty :

Andrew Christian n’excuse pas les abus sexuels ni aucun type d’abus ou mauvais traitement à l’encontre des membres de notre communauté. Nous prenons très au sérieux les allégations faites par les victimes. De ce fait, nous suspendons indéfiniment notre partenariat avec Topher alors que nous approfondissons la question. À la fin de l’année dernière, Andrew Christian a lancé le Projet LOVE pour soutenir diverses œuvres de bienfaisances au sein de la communauté LGBTQ. Andrew Christian est engagé dans l’édification d’un environnement accueillant et protecteur pour notre famille LGBTQ.

Si Topher n’a pas encore complètement disparu du site commercial de la marque, il est effacé de la liste des modèles phares. Et c’est désormais Arad qui se tient juste à côté du créateur…