Gabriel Cross est une merveille anatomique. Tout vêtement est une injure à son grain de peau, ses proportions idéales et sa musculature tout en courbes voluptueuses. Son fessier est d’ailleurs un chef-d’œuvre dans le genre « bubble butt » ! En attendant de le voir dans « Paris Perfect » en décembre sur PinkX.EU, le sexy Britannique nous a accordé une interview exclusive…

Gabriel, pourquoi t’es-tu lancé dans le porno ?
J’ai toujours été quelqu’un d’extraverti et je m’épanouis de l’attention qui m’est apportée. J’aime jouer devant la caméra et je suis très sexuel. Le porno convient parfaitement à ma personnalité.

Ta première scène date d’il y a environ 11 ans. Comment expliques-tu cette rare longévité dans l’industrie du X ?
Pendant toutes ces années, j’ai en réalité fait des aller-retours dans le porno. C’était en fonction de ma vie. Auparavant j’étais danseur professionnel et j’ai souvent fait des tournées internationales. Alors j’ai utilisé l’industrie du X pour m’assurer des revenues entre deux contrats. Quand j’ai dû arrêter la danse à cause d’une blessure, je me suis concentré sur cette industrie et j’ai commencé à travailler pour des studios plus renommés. Mais j’ai aussi préféré limiter mes interventions. Je me suis focalisé sur des films aux budgets plus conséquents où j’avais du plaisir à travailler. Je n’ai pas enchaîné les scènes. C’est cela qui m’a donné cette plus grande longévité.

Tu tournes en Europe et aux USA. Est-il vrai que là-bas les acteurs sont mieux considérés, mieux payés ?
Je tourne effectivement en Europe même si actuellement je ne travaille que pour des studios qui appartiennent à des Américains. La façon dont je suis traité est très similaire. Les studios américains ont tendance à être plus professionnels et à payer davantage. Cependant les attentes qu’ils ont envers les modèles sont aussi plus élevées.

Question plus intime : Es-tu jamais tombé amoureux d’un de tes partenaires dans une scène ?
Je ne parlerais pas d’amour, mais je me suis entiché de certains. C’est toujours agréable quand il y a de l’alchimie avec un autre modèle.

Avec quel acteur as-tu ressenti dernièrement cette alchimie ?
Hum… J’ai récemment tourné une scène incroyable avec Jason Vario pour Hot House. Ça tombait bien car depuis longtemps j’avais le béguin pour lui.

Le scène en question provient de l’étonnant Skuff : Dog House. Gabriel évolue dans un monde où les maisons, remplacées par des niches géantes, sont peuplées d’hommes qui se font chiens. Quant à leurs maîtres, ils sont aussi hard sexe qu’un Jason Vario ! 🙂

Comment définirais-tu ta relation avec Théo Ford ? De l’amour, de l’amitié ou autre chose ?
Moi et Théo avons une relation très proche et il m’est très précieux. C’est de l’amour mais pas dans son sens romantique. Alors je suppose que c’est quelque chose d’autre.

Gabriel et Théo à Paris en septembre dernier. Pour le tournage de Paris Perfect et l’Opening Night Party des PinkX Gay Video Awards 2017.

Que peux-tu déjà nous dire sur le tournage de « Paris Perfect » ?
Cela a été une expérience incroyable. C’était la première fois que je travaillais avec mr. Pam et j’ai participé à un formidable processus créatif. Le casting est extrêmement solide et je suis très excité de voir le résultat de ce projet.

Photos glamour de Gabriel sur le tournage à Paris en septembre dernier de Paris Perfect, une coproduction PinkX et NakedSword

Nous aussi ! Était-ce ton premier séjour en France ?
Je me suis souvent rendu à Paris qui est l’une de mes villes préférées. Il y a tellement de choses qui m’intéressent. Théo et moi avons trouvé le temps d’aller à la Biennale entre les tournages et il y a toujours et encore des expositions où je veux me rendre. J’aurais besoin de prendre plus de temps pour en voir davantage de la France.

Quelle vision as-tu de la France et des personnes qui y vivent ?
Le style et la culture semblent si naturels aux Français. C’est merveilleux.

Une nouvelle question très personnelle : Quel est ton point fort sexuel ? Ce qui fait que tu es un bon coup ?
Peut-être est-ce une question à poser à mes partenaires de scène ? Sexuellement, j’ai confiance en moi et je suis à l’aise. Je pense qu’il est extrêmement important d’être à l’aise avec soi-même et avec sa sexualité.

Tu apparais bien souvent dans tes films comme un « power bottom ».
J’adore être passif mais je le suis plus souvent que je le voudrais dans les films. À cause de ma taille, on m’enferme très souvent dans ce même rôle.

L’une des grandes surprises de l’Opening Night Party a été de voir en live un Gabriel Cross parfaitement à l’aise en actif. Bien monté, il a chevauché Johnny V. sans marquer la moindre hésitation !

Quelles sont les choses positives que t’a apportées ta carrière porno ?
Cela m’a tellement apporté ! Je n’ai aucun regret. Je voyage constamment, j’ai beaucoup appris sur ma propre sexualité et mes goûts et cela m’a donné l’opportunité de tourner avec des hommes extrêmement attirants. Je ne suis définitivement pas fait pour une vie conventionnelle alors je me trouve très chanceux.

Quel conseil donnerais-tu à ton meilleur ami s’il voulait devenir acteur porno ?
S’il aspire à se lancer dans l’industrie du sexe, il doit prendre en considération l’impact que cela aura sur tous les aspects de sa vie. Qu’il ne pense pas pouvoir le cacher. Les gens le découvriront ! Il doit être sûr également de le faire pour de bonnes raisons. Qu’il ne le fasse pas pour booster son amour-propre car, même quand on est couronné de succès, il se manifeste toujours un certain rejet.

Pour suivre le mignon Britannique :
twitter.com/gabrielcrossxxx 
instagram.com/thegabrielcross

 

Share