L’appréciation d’une œuvre dépend aussi de la catégorie dans laquelle on la place. Malgré toute la richesse thématique des films japonais d’animation, le grand public continue de lier les dessins animés à Walt Disney et à l’enfance. Il ne s’attend donc pas à ce que certains thèmes dits « adultes » – comme l’homosexualité – soient abordés. Réalisé par Beth David et Esteban Bravo, deux étudiants en animation de l’université de Ringpling en Floride, « In A Heartbeat » crée ainsi le buzz depuis sa sortie le 31 juillet dernier sur Youtube. Dans un style à la Pixar, il traite de l’émoi amoureux d’un étudiant pour un autre. Malgré la peur d’être rejeté et de subir la réprobation publique, il ne peut empêcher son cœur de battre. C’est très mignon et la fin est heureuse…

Si In A Heartbeat nous touche tant, c’est qu’il nous rappelle deux choses :
– Sans renier la légitimité récréative et sociale du sexe pour le sexe, l’amour réciproque est le saint graal. Pour ceux qui ont eu la chance de sentir leur cœur battre à l’unisson, c’est pur bonheur.
– Les géants américains de l’animation produisent des blockbusters hétéronormés. Il faut que ça change ! À quand des héros gays ?! En quelques minutes et par le contraire, deux étudiants rendent comptent de ce manque abyssal !

Share