Vu hier sur PinkX dans « CockyBoys en rut », Pierre Fitch, 35 ans dont 17 dans le porno, a annoncé le 14 avril son intention de s’éloigner de l’industrie du X pour se consacrer à son entreprise de fitness. Cette décision avait déjà de quoi susciter l’émoi parmi ses fans. Mais la super porn star canadienne a en plus créé le scandale en critiquant CockyBoys, le label américain le plus encensé du moment. Sur son compte Twitter et sur le blog PasstheTea, il accuse le studio new-yorkais de manipulations, de mauvais comportements et plus précisément « de traiter les modèles comme s’ils n’étaient pas des hommes, mais de la merde ». Jake Jaxson, le big boss de CockyBoys, a tenu à donner sa version des faits sur Facebook

Quelle mouche a piqué Pierre Fitch ? Le 12 avril il exprimait son enthousiasme à travailler avec Boomer Banks, nouvel exclusif de CockyBoys, et le 13 il émettait le vœu de tourner avec Carter Dane, la nouvelle bombe du studio new-yorkais… Photos : CockyBoys

01-PierreFitch-CockyBoys

Jake Jaxson a tenu à répondre :

Comme beaucoup, nous avons été surpris et attristés que Pierre annonce jeudi dernier sa décision de quitter le porno. Même si Pierre n’était plus l’un de nos « exclusifs », nous étions en train de planifier de nouveaux tournages avec lui. Dans l’un d’eux, il devait avoir pour partenaire notre nouvel exclusif Boomer Banks. Toutes les personnes impliquées en étaient excitées. Nous avons travaillé avec Pierre au cours des quatre dernières années, depuis  » Project GoGo Boy ». Nous avons travaillé avec lui de façon constante et plus longtemps que n’importe quelle entreprise pendant ses 17 ans de carrière exceptionnelle. Je suis fier du travail que nous avons accompli.
Toutefois, au cours des deux derniers jours, j’ai vu quelqu’un que je respecte faire publiquement un malencontreux pétage de plomb. Et avant de l’apprendre, sans le moindre avertissement et sans en connaître la raison, cela a entaché notre studio. Même si j’étais en colère à cause des fausses accusations, je savais que quelque chose de plus grave se passait.
J’ai toujours pour approche de tenter de résoudre directement avec les personnes concernées tout contentieux personnel ou commercial. Je n’en parle pas publiquement par respect pour tout le monde. Je sais et je comprends que si quelqu’un est malheureux, il a toujours le pouvoir de ne pas travailler avec nous, ou même comme certains, de s’emporter publiquement. Mais en tant qu’entreprise, notre manière de traiter nos modèles et notre personnel va bien au-delà de ce qui se fait ailleurs.
Maintenant je sais que certains aiment regarder un bon pétage de plomb sur Twitter. Ils éprouvent beaucoup de plaisir à échanger les ragots sur l’industrie du X – Je suis même sûr que certains d’entre vous sont en train de chercher leur paquet de pop-corn pendant qu’on parle. Mais après avoir travaillé avec Pierre depuis si longtemps, je peux dire avec certitude que cela ne lui ressemble pas. Et même si certains ont choisi de mettre à profit la situation, beaucoup d’entre nous avons travaillé en coulisses pour l’aider.
Au fond de lui, Pierre est un chic gars. Il est plein d’énergie positive, et quand vous le rencontrez ou fréquentez, vous voyez qu’il est à fond dans ce qu’il fait. Il est adorable, généreux, et moi-même je l’ai vu passer des heures et des heures à aider d’autres performeurs à monter leur entreprise. Je ne connais personne d’identique et ne pense pas rencontrer un autre comme lui dans le futur.
Beaucoup d’entre vous m’ont entendu parler ou ont lu mes essais sur notre studio ainsi que sur notre conviction et mission de créer un nouveau genre de divertissement pour adultes. Notre mission ne consiste pas seulement à essayer de changer la façon dont les gens perçoivent le porno, mais aussi la manière dont ils perçoivent le sexe. Notre mission va de pair avec l’établissement d’une relation respectueuse vis-à-vis de nos performeurs afin de les pousser vers le haut pour qu’ils ne soient JAMAIS considérés comme des produits jetables.
Durant les quatre dernières années, et aujourd’hui encore, Pierre est un parfait exemple de ce genre de relation. Plus que quiconque dans ce secteur nous lui avons apporté notre soutien (ET ÇA CONTINUE). Quand d’autres ne lui donnaient pas du travail ou n’offraient pas les opportunités qu’il demandait. Nous avons même pris la mesure sans précédent de le défendre sur notre site quand les commentaires de nos membres devenaient non constructifs et parfois mesquins (http://cockyboys.com/gallery.php?id=1157&type=vids).
Je ne me suis pas débarrassé de lui, je n’ai ni coupé les ponts ni ne l’ai mis à l’écart. Je suis allé à rebours de la tendance quand des blogueurs ont dit qu’il avait dépassé sa « durée de vie ». Moi, je l’ai d’autant plus engagé. Il a fait ce que tant d’autres ont essayé de faire sans y parvenir : monter une entreprise, créer une marque, la gérer, la contrôler et la diriger lui-même. Penser que QUICONQUE puisse le manipuler, c’est le méconnaître et délirer COMPLÉTEMENT.
Quand je me suis réveillé ce matin, j’avais l’espoir que toute cette histoire serait derrière nous. Cela n’a pas été le cas, et maintenant des producteurs et réalisateurs « concurrents » tentent d’attiser les flammes, en espérant que la fumée cache leurs propres feux.
J’ai été étonné quand le propriétaire d’un site web a publiquement énoncé : « Ne vous laissez pas berner, j’ai eu plusieurs de leurs modèles qui cherchent un moyen de sortir de leurs tactiques d’intimidation. C’est triste. »
Ce qui est « TRISTE » pour moi, c’est que quelqu’un serait si incroyablement vide de perspicacité pour penser que les jeunes hommes que nous signons comme exclusifs et qui font partie des meilleurs de l’industrie du X, n’aient pas l’intelligence, la fierté, l’opiniâtreté, l’assurance et la confiance en eux pour penser par eux-mêmes. Les hommes avec lesquels nous travaillons veulent créer, bâtir, exceller dans une industrie qui, pendant des années, a laissé les autres les stigmatiser, leur faire penser qu’ils étaient des moins que rien. Sans hésitation, je peux dire que tous nos exclusifs actuels brisent ce moule.
Il semble que l’une des choses qui a causé tant de colère et qui concerne le monde du porno gay est la question de savoir « COMMENT sont traités les performeurs ». Sont-ils vraiment protégés ? Sont-ils en sécurité quand ils travaillent ? Comme beaucoup, je pense qu’ils devraient être en sécurité, qu’ils ne devraient pas avoir peur du lieu où ils travaillent. Nous avons toujours eu cette fierté d’avoir construit des relations saines avec nos performeurs, en les encourageant à se respecter eux-mêmes ainsi que les autres afin de créer un mode de vie sain.
Des studios concurrents – sans doute animés par le cynisme ou parce qu’ils se sentent menacés – aiment utiliser cette question pour la retourner contre nous. Donc aujourd’hui, j’annonce que dans les prochains jours, nous publierons sur notre site « une charte des performeurs et producteurs », une de celles qui établira les bases des droits et devoirs des deux parties concernées. Et c’est en partant de cela qu’ évolueront en toute générosité les relations et la créativité. C’est quelque chose que nous avons toujours mis en pratique, mais les événements de ces derniers jours m’ont inspiré d’aller un peu plus loin dans l’espoir d’encourager également d’autres producteurs de faire de même. Alors, j’invite tous ceux qui sont concernés, en particulier ceux qui ont exprimé leur indignation au cours des derniers jours, de me rejoindre dans cet effort sincère, car je pense que beaucoup d’entre nous ressentons vraiment maintenant que ASSEZ C’EST ASSEZ.
Vôtre, toujours,
Jake Jaxson