A partir de ce soir et jusqu’à mardi 15 novembre, le Luminor Hôtel de Ville accueille la deuxième édition du Marais Film Festival organisé par Outplay : 8 jours dédiés au cinéma, doc et séries LGBT. Et comme en plus vendredi c’est férié, raison de plus pour ne pas se priver !

Mardi 8 novembre, en ouverture, vous pourrez découvrir en avant-première mondiale « Center of my world », un film allemand adapté du best-seller d’Andreas Steinhöfel (photo de couverture). Avec un casting impeccable qui fait la part belle aux beaux garçons, cette oeuvre pop et colorée est une magnifique ode au passage à l’âge adulte.  Pour la clôture mardi 15 novembre, le Marais Film Festival vous permettra de (re)voir le film culte « Studio 54 » dans une version director’s cut inédite. Ryan Phillippe plus séduisant que jamais nous entraîne dans l’ambiance festive et cul  du célèbre club qui a fait les belles heures de New York à la fin des années 1970.

Breckin Meyer (Greg) and Ryan Phillippe (Shane)

Studio 54

Tout au long de la semaine, de nombreux inédits seront également présentés :  « Taekwondoo », le quatrième film de Marco Berger (réalisateur de « Absent ») au plus près des peaux et de la moiteur des corps ; « Dyke Hard » un film camp et décalé qui suit les péripéties d’un groupe de rock lesbien un peu has been (vous êtes d’ailleurs invités à mettre vos plus belles tenues années 80 pour la séance); ou encore « Esteros » qui met brillamment à l’honneur la beauté argentine, avec ses deux acteurs principaux qui ne vous laisseront pas indifférents. Parmi les autres découvertes, on notera également « The Nest », une mini-série brésilienne sans oublier les traditionnelles séances de courts métrages gay & lesbiens toujours riches en surprises !

esteros_papu_curotto_marais-film-festival_02

Esteros

Samedi 12 novembre, c’est Antonio Da Silva qui sera à l’honneur avec une sélection de ses courts métrages. Encore méconnu en France, ce réalisateur présenté dans les plus grands festivals LGBT internationaux, allie représentation explicite de la sexualité à un regard sociologique sur des catégories sociales (les banquiers, les danseurs), physiques (les roux)… Le tout avec une esthétique remarquable ! Si vous ne connaissez pas son travail, nous vous conseillons fortement cette séance !

dancers-antonio-da-silva-marais-film-festival

Dancers, Antonio Da Silva

Pour ceux qui aiment se replonger dans l’histoire du cinéma côté queer, le Marais Film Fest propose un cycle « Hollywood Confidential » avec notamment le documentaire « The Celluloïd Closet » et un portrait de l’acteur Tab Hunter réalisé par Jeffrey Schwartz. Il y aura également un focus sur Derek Jarman avec la projection de quatre films emblématiques : « Sebastiane », « Jubilee », « The last of England » et « La tempête ». Toute la semaine, des cases « Best of 2016 » vous permettront enfin de voir des films sortis cette année en salles comme « La sociologue et l’ourson« , « Brooklyn Village », le dernier film tout en subtilité de Ira Sachs, ou encore le très beau « Fronteras ».

sebastiane_marais-film-festival-01

Et parce que le succès d’un festival se fait aussi autour de la convivialité, les organisateurs vous attendent chaque soir à partir de 22h au Yono pour parler ciné (et plus si affinités) autour d’un verre. Vendredi 11 novembre, vous pourrez même prolonger la soirée au Tango dans une ambiance toujours aussi festive et conviviale !

Le Marais Film Festival
Du 8 au 15 novembre 2016 au Luminor, Hôtel de Ville (20 rue du Temple, 75004 Paris)
Pour voir toute la programmation,
cliquez ici !

maraisfilmfest2016