Une information lancée hier matin par L’AFP crée le buzz : une enquête est diligentée par IGPN pour suspendre un policier à cause de ses activités parallèles d’acteur et de producteur de porno gay. Voici les détails…

Sur son profil Facebook, où il apparaît en uniforme, le gardien de la paix – qui est en poste dans un service de renseignement parisien – se déclarait producteur et acteur de films pornographiques gays. Il proposait sur Internet des films en téléchargement, selon la source. L’enquête de la «police des polices» a mis en évidence cette activité rémunérée et incompatible avec son métier, qui était en outre pratiquée au cours d’arrêts maladie, a précisé la source policière. Il devrait faire prochainement l’objet d’une suspension, a dit la même source. Les responsables hiérarchiques de la police et de la gendarmerie mettent régulièrement en garde leurs fonctionnaires sur l’usage des réseaux sociaux rappelant l’obligation de réserve à laquelle ils sont astreints.

Au moment où j’écris ces lignes, aucun nom ne circule sur le Net. Autant dire que nous sommes des milliers, voire des millions – soyons fous – à vouloir connaître son pseudo pour découvrir ou apprécier sous un jour nouveau ses prestations hard. Quand donc sera dévoilée l’identité du policier la plus recherchée du siècle ? Telle est la question !

Quant à donner mon avis sur la sanction qu’il encourt, je ne suis pas juriste. Mais je ne peux manquer d’être solidaire… Qui n’a pas de double ou de triple vie ?