Il semblerait que de plus en plus d’hommes hétérosexuels couchent avec d’autres hommes. La sexologue australienne Nikki Goldstein a voulu en avoir le cœur net. Elle a récolté de multiples témoignages et aujourd’hui dans News.com.au, elle l’affirme : si certain sont bien des homos qui n’ont pas fait leur coming-out, beaucoup d’autres sont véritablement hétéros. Deux raisons expliquent leur comportement…

Goldstein a constaté que beaucoup d’hommes sont simplement à la recherche du plaisir, d’où qu’il vienne. Ou dit simplement, un trou est un trou ! Elle cite en exemple le témoignage de Max, un gay qui se tape fréquemment des hétéros :

La majorité des hétéros qui vont aux glory-holes le font parce qu’ils ne veulent pas voir qui est de l’autre côté. Il s’agit juste pour eux de se vider.
Est-ce si facile de trouver une fille qui veut juste pomper une queue et rien d’autre ? Les mecs savent ce que les hommes aiment. Ils veulent juste jouir. C’est hard, mais c’est la vérité.
Max

Certains hétéros sont plus curieux que d’autres et recherchent des expériences sexuelles qui changent de leurs habitudes. Et de citer un certain Paul qui est dans ce cas :

Essayez de comprendre et de faire ça vôtre. Je pense qu’il y a tellement plus d’hommes qu’on ne le croit qui prennent du plaisir dans différents types de situations. La société serait étonnée par le nombre d’hommes aventureux qui sont à la recherche d’autre chose sans que cela veuille dire nécessairement que ce sont des gays ou des bi. Ils veulent juste expérimenter en s’amusant de la même façon que toutes ces filles qui s’enlacent sur le dancefloor.
Paul

Hum… Convaincus par notre sexologue et ces deux témoignages ?

Share