Si la stricte fidélité est capitale pour vous, trouvez-vous un Belge, un Sénégalais, un Espagnol, un Pakistanais, un Chinois, un Brésilien, un Australien… Bref, tout sauf un Français. Ce serait autrement à vos risques et périls d’après le New York Post. Un article réunit en effet plusieurs études qui démontreraient que certains types de mecs ne sont pas faits pour la monogamie. Et les Français se retrouvent dans le top 7 des hommes foncièrement infidèles…

Les hommes grands


IllicitEncounters, un site de rencontres spécialisé dans adultère affirme que les hommes qui mesurent plus de 1,77 m sont deux fois plus nombreux que les autres à avoir recours à ses services.

Les fans de Rock


Toujours selon IllicitEncounters, 41% de ses membres sont des fans de rock. Les moins nombreux sont les fans de rap.

Les ingénieurs


D’après AshleyMadison, un autre site pro-adultère, les ingénieurs et autres experts en technologie ont une plus forte propension à tromper leur moitié que ceux qui ont une autre profession.

Ceux dont l’âge finit par 9

Les adultes âgés de 19 ans, 29 ans, 39 ans, 49 ans, etc. se mettraient soudainement à tromper leur partenaire d’après une étude conduite conjointement par le professeur Adam L. Alter de l’Université de New York et Hal. E. Hershfield de l’Université de Californie à Los Angeles. À l’approche d’une nouvelle décennie, ces hommes se remettraient en cause et se sentiraient libres de braver les interdits qu’ils s’étaient imposés.

Les grands utilisateurs de Twitter


Une étude menée par le cyberpsychologue Russel B. Clayton de l’Université du Missouri-Columbia fait le lien entre l’infidélité et le temps de plus en plus important passé sur Twitter.

S’appeler Wayne


Société anglaise spécialisée dans l’enregistrement de noms de domaines et dans l’hébergement de services de messageries, SiteOpia a constaté que Wayne est le nom dont les femmes se méfient le plus tant il irait de pair avec l’infidélité.

Et les Français


D’après un sondage de Lelo, une marque suédoise de sex-toys, 75% des Français qui y ont participé sont adeptes d’aventures extraconjugales. Donc si on comprend bien, nous, Français, dès lors que nous prétendons rechercher le grand amour, nous nous mentons le plus souvent à nous mêmes. Nous sommes des faiseurs de cocus ! 😉

Faut-il prendre tout cela au sérieux ? Disons que les études universitaires ont plus de crédit que les autres…

Share