On vous dit bon baiseur et beau gosse ? Vous pensez vous lancer dans le porno ? Eh bien attention. Ce job est très, très dur. Il n’est vraiment pas donné à tout le monde. Interviewé par FrontiersMedia, Steve Cruz, l’ex-porn star devenue l’un des réalisateurs attitrés de Raging Stallion Group, ne dit pas autre chose. Et il insiste. Un peu trop ? 

Porn star de 2006 à 2010, Steve Cruz a débuté comme réalisateur en 2008, pour le label Mustang du groupe Falcon 1- entre Rogan Richards et Abraham Al Malek pendant le tournage en 2014 de The Tourist 2- Avec Théo Ford  et 3- Jimmy Durano en 2015 Photos : Twitter et Youtube

Porn star de 2006 à 2010, Steve Cruz a débuté comme réalisateur en 2008 pour Mustang du groupe Falcon 1- Entre Rogan Richards et Abraham Al Malek pendant le tournage en 2014 de The Tourist pour Raging Stallion Studios 2 & 3- Avec Théo Ford et Jimmy Durano en 2015
Photos : Twitter et Youtube

Sur l’idée commune que faire du porno c’est facile…
Steve Cruz : « C’est en fait un travail dur parce qu’il est incroyablement physique. Les meilleurs hardeurs ont une forme d’athlète, ils savent poser pour les photos et ils peuvent jouer la comédie tout en baisant. Restez excité pendant cinq, six ou sept heures dans une journée et dites-moi encore que c’est facile. Les humains normaux ne peuvent pas faire ce travail. C’est facile quand on se contente de regarder faire. Mais c’est un job très très dur si on veut le garder. »

S’il n’y a aucune étincelle avec un partenaire de scène…
Steve Cruz : « Un bon performeur ne le montrera jamais. C’est là où le vrai talent entre en jeu. »

Sur l’impact d’une activité porno dans la vie intime…
Steve Cruz : « Quand j’étais modèle, c’était dur de faire en sorte que les mecs soient relax et restent eux-mêmes au pieu. Désormais réalisateur, je suis tous les jours exposé au sexe. Alors je suis du genre à mettre en veilleuse cette sorte de marathon sexuel pour quelque chose de plus calme, qui a plus de sens. Il est rare qu’une personne voit au-delà de ce que je fais. »

En 2008, dans Hotter Than Hell - Part 2 produit par Raging Stallion Studios

En 2008, Steve Cruz dans Hotter Than Hell 2 produit par Raging Stallion Studios

Sur la notoriété…
Steve Cruz : « Elle peut révéler ce qu’il y a de pire chez les gens – les stars comme les fans. Un manque total d’humilité est pour moi rédhibitoire. Et les médias à scandales, les haters… Certaines personnes sont déterminées à dire les choses les plus horribles rien que pour être aimées ou avoir des followers… »

Sur l’excitation de regarder des pornos…
Steve Cruz : « Je planifie des tournages, je fais des montages ou je filme des pornos tous les jours. Quand on travaille derrière la caméra on voit le tout comme un produit. On sait reconnaître le sexe quand il est vraiment hot, mais tout le temps on se préoccupe de la lumière et du rythme à maintenir. On est trop dans sa tête. Alors oui, j’ai effectivement eu une petite érection, du genre trois minutes, lors de la dernière scène que j’ai réalisée. Alors peut-être y-a-t-il encore de l’espoir. »

Quand même quelques satisfactions ?
Steve Cruz : « Mon job est de faire équipe. Jamais de ma vie je ne me suis senti aussi soutenu. Quand c’est un bon jour, c’est le meilleur job du monde. Ma vision créative prend forme, je suis entouré de beautés fantastiques et j’ai des relations humaines avec des mecs qui comprennent le pervers que je suis. On rit beaucoup sur mes plateaux de tournage. »

OUF !!! 🙂

Share