Telle est pris(e) qui croyait prendre ! En accusant le Dépot de l’avoir virée car pas assez « viril(e) », la drag queen Violet Chachki a  généré un véritable bad buzz pour le cruising-club parisien. Sauf que la situation est en train de se retourner contre elle. Dans un communiqué publié hier sur sa page Facebook, Le Dépot explique, en effet,  les véritables raisons qui l’ont poussé à faire sortir cette ancienne gagnante de « Ru Paul Drag Race ».

Samedi soir, lors de La Toilette au Dépot, il n’y avait pas que François Sagat qui était au centre des attentions (voir notre article) ! Vers quatre heures du matin, Violet Chachki tweete que, venue en « civile », elle aurait été virée du club sans ménagement après avoir tenté de descendre dans la backroom. Motif évoqué ? Trop féminine !

Ces propos ont été accompagnés d’une vidéo où elle s’énerve contre le service de sécurité – au demeurant très calme – pour récupérer son manteau :

https://www.youtube.com/watch?v=KTzD6dU9xp4

Très vite l’info est reprise par les sites LGBT du monde entier qui accusent Le Dépot de follophobie et invitent au boycotte. Les fans de Violet se déchaînent. La page Facebook du Dépot en est la première victime !

Sauf qu’avant même la réaction officielle de l’établissement, plusieurs éléments mettent en doute la véracité des propos de Violet. Pour y avoir été, nous avons pu remarquer que la clientèle présente à La Toilette était particulièrement queer et « gender fluide », même dans la backroom ! Surtout, contrairement à ce qu’elle laisse entendre, Violet a bien pu accéder au sous-sol. Pour preuve une story  Instagram où elle se filme sur un sling en compagnie d’un beau gosse.

Le communiqué publié hier par Le Dépot remet les pendules à l’heure : c’est le comportement déplacé de Violet à l’intérieur du club qui a entraîné son exclusion.

Violet Chachki a bien été reconduit vers 4h du matin à la porte de l’établissement suite à un comportement inacceptable et déplacé à l’intérieur et envers la clientèle. Violet Chachki a en effet posté des vidéos de l’espace Cruising Sex de l’établissement sur son compte Instagram (entre autre) alors même que cette pratique est expressément interdite dans le règlement de l’établissement et que cela lui avait été rappelé à plusieurs reprises ; il a également cherché à y pénétrer accompagné de clientes alors que l’espace était signalé comme réservé à la clientèle masculine.

Reine du drama (ou de l’art de retourner une situation à son avantage), Violet n’a pas directement réagi à ce communiqué. Elle a juste publié un tweet un peu plus apaisé sur les événements du week-end.  Espérons que le Dépôt qui, depuis un an, retravaille activement son image et sa programmation clubbing, ne pâtisse pas de ces fausses accusations.

 

Voici l’intégralité du communiqué du Dépot :

 

 

Crédit photo couverture : Instagram

 

Share