Présenté dans le cadre des séances courts métrages du Marais Film Festival Zolushka fait partie de nos coups de cœur… et pas seulement parce qu’il y a Colby Keller 🙂

Pour résumer en quelques mots ce court métrage , on pourrait dire qu’il s’agit d’un remake gay de Cendrillon à la sauce Tom of Finland ! Dans un bar cuir de Seattle, un moustachu – dit Zolushka – fantasme sur la venue prochaine de Colby « prince charmant » Keller, ce qui n’est pas du tout du goût des deux gogo boys. Ne reculant devant aucune perfidie, ces derniers l’enferment dans une remise pour profiter pleinement du beau gosse. Mais c’était sans compter sur l’aide d’une bonne fée drag queen qui, d’un coup de baguette magique, libère Zolushka et lui offre une tenue de star pour qu’il aille draguer Colby. Pour garder le suspens, je ne vous révèlerai pas le nœud de l’histoire. La seule chose que je peux vous dire c’est que notre Cendrillon à moustache se révèle très habile de la langue, ce qui est loin de déplaire à Colby Keller 🙂

Plein d’humour et très sexy, Zolushka a été réalisé par Wes Hurley, qui avait déjà fait une relecture sexuellement très explicite de Pierre et le loup. On retrouve d’ailleurs sa patte dans ce nouveau court métrage : une image vintage avec un petit côté bricolé, pas de dialogues et une utilisation de plusieurs morceaux de musique classique en guise de bande son. Pour jouer la marraine, Wes Hurley a fait appel à Waxie Moon, reine du burlesque transgenre qu’il avait déjà mise à l’honneur dans un documentaire !

Quant à Colby Keller, il joue parfaitement son rôle de boite à fantasmes. On est un peu déçu qu’il garde son jock-strap, mais l’acteur porno qui a fait les beaux jours de CockyBoys n’en reste pas moins toujours aussi attirant. J’aurais été à la place des vilaines sœurs de Cendrillon, je pense que j’aurais moi-aussi usé des pires stratagèmes pour avoir ma part du gâteau 🙂