Pinkx

« Crescendo » : Quand Cadinot s’en prend à l’institution du mariage !

Notre cycle consacré à Jean-Daniel Cadinot (1944-2008) démontre combien sa signature était unique dans le paysage audiovisuel. Illustration parfaite de son talent à fusionner le porno à la Comédie Humaine, « Crescendo » qui déboulonne l’institution du mariage et plus largement la fidélité amoureuse et sexuelle. À retrouver dans les classics des vidéos illimités sur PinkX.EU.

Crescendo (2003)
Étudiant en musicologie, le jeune Slovaque Dimitri Markovich loue une chambre dans la demeure d’une femme fantasque et généreuse, Mme Auvert. Divorcée, elle vit seule avec son fils, le joli Mathéo Di Giorgio. Elle ignore – ou feint d’ignorer – que non seulement il est homo mais qu’il collectionne les partenaires sexuels. Dès qu’elle part faire du shopping, Mathéo s’éclate avec ses deux meilleurs potes, Kévin Lambert et Benoît Duchamps – Photos : Crescendo / Cadinot

En soirée, Mathéo a l’habitude de rejoindre dans une chambre d’hôtel un ami de la famille, le beau et viril Benjamin… qui a une épouse et est papa !!! – Photo : Crescendo / Cadinot

Insatiable, Mathéo apprécie également de se taper n’importe quel mec, notamment, Josh Argos et Vladimir Vostock, dans le parc de la ville, haut lieu de drague gay… – Photo : Crescendo / Cadinot

Il est également friand de grosses partouzes où le rejoint le super passif Taïs Morgan… – Photo : Crescendo / Cadinot

Bien sûr, Mathéo lorgne vers le locataire et est prêt à tout pour se le faire. Mais a priori, ce ne sera pas facile : Dimitri est un fervent catholique et affiche une fidélité à toute épreuve pour sa future épouse, la douce et belle comme un cœur Britney. Entreprenant, Mathéo parvient à concrétiser un premier corps à corps : il masse le dos endolori de Dimitri qui a fait un faux mouvement. Ce dernier n’est pas dupe sur les intentions du fils de sa logeuse. Il a pu l’entendre dès le premier jour de son arrivée en train de baiser avec ses potes. Mais il se laisse faire car ses massages atténuent sa douleur au dos. C’est en revenant d’une de ses soirées sexe que Mathéo parvient à ses fins en se faisant surprendre dans la salle de bains, juché sur les talons hauts de sa mère et sur le point de se mettre du rouge à lèvre. Dimitri est choqué, mais aussi attiré. Mathéo le sent bien et en profite pour l’embrasser. Dimitri le repousse et l’autre l’embrasse à nouveau, tout en lui bandant les yeux avec un bas de soie noire. Dimitri succombe et sa vie ne sera plus jamais la même… – Photo : Crescendo / Cadinot

Le pinkplus : Des modèles très séduisants ! Des scènes de sexe hyper-déchirantes !! Un vrai scénario !!! Crescendo est une comédie humaine, sexe, gaie et dramatique qui égratigne les institutions et nos hypocrisies. S’il était encore en vie, le facétieux Cadinot n’aurait pas manqué de faire un grand film sur le mariage gay… en l’égratignant !

Interrogé sur son savoir-faire à concevoir des longs métrages porno aussi captivants que Crescendo, Cadinot nous avait fait cette confidence en 2004, lors d’une interview fleuve restée partiellement inédite :

Quand la vidéo cassette est arrivée et que j’ai vu que les gens pouvaient zapper une scène qui ne les excitait pas, ça m’a fait mal. Je me disais : « Merde ! J’ai mis de l’énergie et l’autre zappe en fonction de sa fantasmatique. » J’éprouvais une sorte de jalousie vis à vis des réalisateurs de cinéma dont les films sont projetés en salle. Là, tu subis le film de A à Z. Tu ne zappes pas. T’es dans le noir, tu fermes ta gueule, tu ne manges pas de bonbon. Ou alors tu te fais chier et tu t’en vas.
Cela dit, quand tu sais que c’est fait pour être vu chez soi, tu dois être en permanence dans l’idée « je vais baiser le spectateur », c’est-à-dire « je vais le scotcher pour l’empêcher d’aller pisser ou faire autre chose ». Ça t’oblige à être d’autant plus créatif. Jusqu’en 1985, le fait qu’on puisse zapper a été l’une de mes premières frustrations. Après je me suis dit : « Non ! Il faut que je domine ça ! ». Alors, au lieu de me plaindre, de dire que les gens sont des cons, j’ai positivé en essayant d’amener une action qui irait les passionner. Ça c’est un challenge ! Ça c’est une démarche intellectuelle !
Cadinot

Et de lancer des pics à l’encontre de ses confrères de l’époque et à une certaine presse gay française qui le considérait comme un « ringard« , voire un « faiseur de merde »…

Il faut dire aussi qu’à la différence de mes confrères, je n’ai pas attaqué immédiatement le long métrage. J’ai commencé par le court. C’est pourquoi ils sont moins ennuyeux. Je suis direct. C’est comme une écriture, comme la différence entre une nouvelle et un roman. Ça ne s’écrit pas de la même manière. C’est risqué de commencer par un long métrage avant d’être passé par le court. Il faut que le spectateur ne s’ennuie pas. Ce n’est pas le fait de remplir coûte que coûte une cassette vidéo. Ça, c’est facile ! On peut laisser la caméra sur pied, boire un café, attendre et se prendre pour un réalisateur encensé par la critique « intelligente », par les médias « de bon goût ».
Cadinot

« Crescendo » et d’autres œuvres de Cadinot sont disponibles dès à présent dans les classics des vidéos illimités sur PinkX.EU à partir de 1€99 !

Tags
Montrer plus

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Aller à la barre d’outils