Actus LGBT

Grindr partage les données dont le statut VIH de ses utilisateurs

L’application de rencontres  Grindr a reconnu, le 3 avril, avoir vendu à des entreprises tierces les données de leurs utilisateurs dont le statut VIH.

Grindr partage les données privées de ses utilisateurs, dont leur statut VIH, avec des entreprises tierces : telle est la conclusion d’une enquête menée par l’ONG norvégienne Sintef, reprise par BuzzFeed News le 2 avril. De son côté, l’application a confirmé les révélations et promis de mettre rapidement fin à la pratique.

Fondé en 2009, l’appli qui se revendique comme le « plus grand réseau mondial de rencontres pour hommes gays » l’information fait douter les 3.6 millions d’utilisateurs uniques revendiqués, alors qu’elle bénéficiait d’une réputation sûres permettant à ses membres de communiquer en détail TOUTES leurs vies privés dont le statut !

 

Dans un post tumblr datant du 2 avril, Scott Chen, l’un des responsables, ne fait d’ailleurs aucun mea culpa. « En tant qu’entreprise au service de la communauté LGBTQ, nous comprenons à quel point la révélation d’un statut VIH peut être un sujet sensible », explique-t-il, tout en rappelant que les utilisateurs peuvent choisir d’indiquer ou non leur profil sérologique et qu’ils doivent donc être vigilants – une justification plutôt étrange pour quelqu’un dont l’entreprise vient d’être accusée de brèche de confidentialité.

Selon le site spécialisé Axios, le responsable de la sécurité chez Grindr, Bryce Case, a annoncé le jour même que l’appli allait… cesser de vendre les données dès la prochaine mise à jour. A l’heure où le monde entier accuse Facebook (à juste titre) de partager toutes nos données, l’entreprises a bien compris qu’il fallait se démarquer de l’affaire cambridge analytica.

Toujours d’après le responsable, dans le cas de Grindr « [le public] confond le problème et essaie de nous mettre dans un camp auquel nous n’appartenons pas ». Comprenez : celui du grand méchant Facebook.

 

Aujourd’hui AIDES a appelé au boycott de Grindr en lançant le #deleteGrindr plusieurs personnes ont suivi ce mouvement !

Tags
Montrer plus

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Aller à la barre d’outils