Pinkx

Avant la lumière… : Ancien SDF, Justin Brody a dû se prostituer pour survivre !

Tête d’affiche de « Let’s Take A Ride » diffusé ce samedi soir sur PinkX et pendant toute la semaine sur la chaîne, Justin Brody est l’un des new cumers américains les plus enthousiasmants. Un focus s’impose…

Justin Brody est dans deux des quatre scènes de Let’s Take A Ride. L’une avec Tegan Zayne. L’autre avec Dillon Rossi – Photos : CockyBoys

Et dans le genre porn star gay qui touche aussi au mainstream, le beau gosse monté + de 20 cm en impose ! Il a fait sensation en septembre dernier lors de fashion week de New York. Sous le nom de Justin Blomqvist, il défilait pour la marque Helmut Lang – Photo : Justin Blomqvist

Plus précisément à partir de la 5e minute dans la vidéo ci-dessous…

Au début de l’année, il a refait parler de lui en étant l’un des figurants de la vidéo homoérotique de My My My !, le hit single de Troye Sivan…

Et sur son Soundcloud, on peut découvrir trois de ses compositions electro, comme l’addictif Soft

Un titre prometteur pour la carrière musicale qu’il se souhaite. Dans l’entretien qu’il a accordé en octobre 2017 à InterviewMagazine, Brody/Blomqvist parle en effet de son intention de vivre de son art, de la musique notamment. Et c’est le porno qui lui permettra de parvenir à ses fins…

J’en suis venu au porno car je viens d’une famille vraiment pauvre. J’ai toujours voulu être un artiste et un musicien, or, quand on n’a pas de parents riches, la seule façon d’y parvenir c’est de travailler dans le sexe.
J’ai pensé être coiffeur ou travailler dans une épicerie. Mais avec ces jobs, on bosse dur et quand on revient à la maison le soir pour créer, ça semble impossible. Prendre une fois par mois un job qui paye une grosse somme, cela me permet de passer le reste du mois à peindre, à filmer et à faire de la musique. C’est ce temps dont j’ai besoin.
Justin Blomqvist, alias Justin Brody

Mais avant de faire du porno, le jeune homme – 25 ans au moment de l’interview – révèle que pendant cinq ans il a été SDF et qu’il a pratiqué le « survival sex ». Ou dit autrement, il s’est prostitué pour avoir un toit et ne pas mourir de faim. Concrètement, il trouvait ses clients via des applis ou en allant dans des bars. Hum… On se dit qu’il a eu beaucoup de chance ou alors, il ne nous raconte pas tout. Pendant toutes ces années dans la rue, n’a-t-il jamais été agressé ? Abusé ?

Tags
Montrer plus

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close