Actus LGBT

Homophobie : Le scandale de trop qui met en ébullition le monde des comics

Nous l’ignorions jusqu’au 21 août, mais l’industrie US des comics qui publie principalement du super-héros est déchirée par une guerre ouverte qui a pour toile de fond la diversité…

Tout lecteur assidu de comics l’a remarqué : les héros LGBTQ sont de plus en plus présents dans les publications DC, Marvel, Image, Dark Horse, Avatar, etc. Plus largement, les minorités dites « invisibles » ainsi que l’autre moitié de la population – les femmes !- prennent de l’importance dans les univers respectifs de ces éditeurs. Cela se traduit par le recrutement de scénaristes et de dessinateurs en accord avec cette vision d’un monde ouvert. C’est enthousiasmant !!! Mais des fans et quelques artistes se sont regroupés depuis près de deux ans sous la bannière comicsgate afin de vilipender cette politique éditoriale progressiste car, selon eux, elle serait la cause numéro 1 de la baisse régulière des ventes de comics aux USA. À cause de ceux qu’ils appellent les « Social Justice Warrriors »  (« les guerriers de la justice sociale »), les éditeurs ne publieraient plus ce que la grande majorité du public souhaiterait lire et collectionner. Et pour apporter du crédit à cette affirmation, quoi de mieux que de faire sien l’un des créateurs de comics les plus respectés. En l’espèce le regretté Darwyn Cooke (1962-2016). Le 21 août dernier, un pro-comicsgate a remis en avant une interview datée de 2010 où Cooke disait ceci : « Je ne veux pas voir de personnages qui étaient hétéros pendant 60 ans et qui deviennent en une nuit lesbiennes parce que les créateurs sont trop stupides pour trouver quelque choses de décent. »

Alors que sa veuve, Marsha, ne s’était plus manifestée sur les réseaux sociaux depuis deux ans, elle s’est exprimée pour clarifier ce que voulait dire son mari. Ce faisant elle a réfuté l’idée qu’il aurait pu faire partie des pro-comicsgate. Extraits :

Hey les mecs, c’est la femme de Darwyn et je peux vous garantir que ce qu’il pensait de vous, idiots de comicsgate, c’est que vous n’êtes qu’une bande de losers pleurnichards qui ruinent les comics… Ce que voulait dire Darwyn lors de cette interview piège, c’est qu’il avait un problème quand on changeait rétroactivement la sexualité de personnages pour faire vendre. Il tenait par contre à créer de nouveaux personnages, notamment des gays… Il détestait la misogynie, l’homophobie et le racisme. Il l’a montré dans son travail et tout le reste de ma vie je serai avec lui.
Marsha Cooke

Silhouette, la super-héroïne lesbienne crée par Alan Moore et Dave Gibbons dans Watchmen (1986). Darwyn Cooke en a fait l’un des personnages les plus nobles de sa mini-série Before Watchmen : Minutemen parue en 2012 chez DC Comics.

La réaction des pro-comicsgate a été d’une grande brutalité verbale. Harcelée, Marsha Cooke a dû un temps fermer son compte twitter. Les plus grand noms des comics se sont alors manifestés pour la soutenir directement, pour saluer la mémoire de son mari et propager cette profession de foi formulée par le scénariste Tom Taylor :

Je crois que les comics sont pour tout le monde.
Rien n’excuse le harcèlement.
L’homophobie, la transphobie, le racisme ou la misogynie n’ont pas leur place dans les critiques de comics.
Tom Taylor

Incidemment on a appris que l’ex-exclusif de DC Comics, le très talentueux Ethan Van Sciver, est l’un des pro-comicsgate les plus acharnés. Hum… On ne connaît jamais qui se cache derrière les œuvres qu’on apprécie. Les fans et critiques de comics en France n’ont pas tardé à s’exprimer. Xavier Fournier, qui fut membre de l’équipe fondatrice de Comic Box et premier rédacteur en chef du magazine spécialisé comics, s’est ainsi fendu de ce tweet…

Illustrations LGBTQ mises en avant : DeathStroke #7 – DC Comics (publié en France en 2017 dans Suicide Squad Rebirth #4 chez Urban Comics) – Astonishing X Men #51,– Marvel Comics (2012) – Harley Quinn # 8 – DC Comics (publié en France en 2017 dans Suicide Squad Rebirth #4 chez Urban Comics)

 

Tags
Montrer plus

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Aller à la barre d’outils