Pinkx
Tendances

River Wilson : « J’ai toujours eu un appétit pour le sexe ! »

Nous consacrions récemment un article sur le new cumer canadien River Wilson. En très peu de temps, il est en effet devenu un nom, un physique et une personnalité qui comptent dans l’industrie internationale du X. Non seulement il tourne au Canada, aux USA mais aussi en Europe, mais il compte à son actif des rôles et participations dans des œuvres, certes sexe, mais dont l’ambition est d’aller plus loin que le déjà noble objectif de nous exciter. Nous avons sollicité une interview. Il a dit « Oui » et a répondu à nos questions en français…

River, comment expliques-tu ce début atypique et fracassant ? Tout semble si facile pour toi…
J’ai pris mon temps avant de m’introduire dans l’industrie. J’ai fait une liste de pour et de contre et une fois ma décision prise, j’ai foncé. Mais rapidement j’ai réalisé que ce n’était pas facile et que des opportunités me faisaient défaut jusqu’au jour où j’ai décidé de créer mes propres opportunités. Tous les voyages que je fais, tous les endroits que je visite, tout sort de ma poche. Quand j’arrive sur place, je contacte des gens, des studios et amis pour du travail. Je suis aussi escort à temps partiel, alors ça aide à m’entretenir.

River Wilson a notamment tourné pour les studios porno CockyBoys, dont la scène avec Jacen Zhu sera diffusée sur PinkX le 1er décembre à minuit avec les autres scènes de Hung & Horny

… NextDoorStudios (avec Trent King et Beau Reed)…

… Et Staxus (avec Jake Stark et Ron Negba) !

Quand même ! Toi, le new cumer canadien, tu as même été sollicité par les Tchèques de Staxus !!! Est-ce parce que tu es un super bon coup et que tout se sait chez les pros du X ? 🙂
Tout ce que je fais, je vais le chercher ! Cette industrie est très difficile pour tout le monde, mais je dois en plus composer avec le racisme. Les opportunités pour quelqu’un comme moi sont encore plus limitées. C’est pour ça que je voyage autant. J’ai vu une annonce sur Twitter il y a quelques mois à propos de la production Staxus. Ils cherchaient des acteurs. Comme toujours, j’ai contacté la compagnie et demandé si elle serait intéressée de travailler avec moi. À ma grande surprise ils ont accepté !

Super ! Et qu’est-ce qui est selon toi ton point fort sexuel ?
Je ne peux pas vraiment parler pour mes partenaires lol, mais moi je pense que ce sont mes pipes !

(Rires.) Qu’est-ce qui t’a mené à te lancer dans le porno ?
Depuis tout jeune, j’ai eu un appétit pour le sexe. Dès l’âge de raison, j’ai commencé mon exploration et n’ai jamais fait machine en arrière. Quand l’idée d’être acteur s’est présentée fortement en moi, j’ai commencé à m’inscrire pour devenir modèle sur des sites de porno gay.

Comment t’es-tu retrouvé dans le clip de « Hunter » réalisé par Matt Lambert ?
Je suis Matt Lambert (Dielamb) sur Instagram. Un jour j’ai aperçu dans son historique que la production pour laquelle il travaille, « ICONOCLAST », faisait des « Open casting call » pour le projet. J’étais à Berlin, alors j’ai auditionné. Et après une semaine d’attente, j’ai reçu la nouvelle : j’avais été embauché.

As-tu pu discuter avec Anna Calvi et savoir ce qu’elle pensait du clip et de toi ?
Pas en personne, mais on s’est écrit en ligne et elle ma remercié de mon travail. Elle m’a dit à quel point elle a adoré ma performance. J’étais ému et honoré. C’est une artiste incroyable !

Comment s’est faite la rencontre avec Socalled, le réalisateur de « Housesitter » ?
Sur Grindr lol ! On discutait et puis on est passé à Instagram. En voyant qu’on était dans la même ville, on a décidé de se rencontrer.

Qui a été à l’initiative du projet ? Toi, lui, les deux en même temps ? Serait-ce pour cette raison que tu as aussi produit le film ?
Les deux ! Dans un restaurant chinois un soir, on parlait d’un projet qu’il avait fait dix ans auparavant et on est tombé d’accord pour commencer quelque chose à deux et c’est là que « The Housesitter » a débuté.

Comment définirais-tu ta relation avec le Berlinois Valentin Braun avec lequel tu as retourné dans « The Seed » de Noel Alejandro ?
Je l’adore. C’est un cœur, un bon ami, mais il n’est pas dans ce film mon co-star. C’est aussi un ami du nom de Pierre Emö qui est très chouette !

Es-tu jamais tombé amoureux d’un de tes partenaires dans une scène ?
Non, mais j’ai fait de belles rencontres et des ami(es) très sympathiques !

Comment s’est faite la rencontre avec Noel Alejandro ?
Assez bien. Il était en pleine création, je suis arrivé sur le plateau, il m’a salué avec un beau sourire et on s’est mis au travail. Après le tournage, quelques jours plus tard, nous sommes allés à la plage et on a discuté de tout et de rien, même d’une possibilité de retravailler ensemble dans un futur proche ! 😉

« The Seed » a été tourné en France. Était-ce ton premier séjour dans le pays ? Qu’en as-tu pensé ? Conforme à ce que tu en attendais ?
Oui, c’était la première fois, j’ai bien aimé. Je suis aussi parti visiter la côte aux abords de Bordeaux. C’est très beau !

Peux-tu nous parler de tes projets en cours, que ce soit dans le porno et ailleurs ?
Je travaille sur un livre en forme de zine qui est l’accumulation de photos de certains photographes à travers le monde avec qui j’ai travaillé !

George Andress, Daniel M. Schmude et Julien Stull font partie des photographes qui ont travaillé avec River Wilson…

Récemment tu as fait partie des quelques acteurs porno à être invités par ShortList à s’exprimer sur des problématiques touchant le porno comme le harcèlement sexuel, le racisme et l’influence négative qu’il pourrait avoir. On demande ton avis alors que tu es un new cumer ! Faut-il en conclure qu’il est finalement très rare de trouver quelqu’un comme toi, tout à la fois à l’aise dans le porno le plus hard, les films d’auteur et la réflexion ?
Ce n’est pas complétement rare. Il y en a d’autres qui comme moi ont le goût pour l’art érotique et le porno, spécialement en Europe dans des villes comme Berlin et Barcelone.

Quelle est ta journée type quand tu ne tournes pas ?
Très banale : je fais mes exercices, le lavage, le ménage, peut-être Netflix et rencontrer après des amis.

Quelque chose d’important à ajouter ?
MERCI POUR TOUT !!!

Pour suivre River Wilson, c’est sur sur Instagram (thewildriver) et Twitter (RiverWilsonxxx).

 

Tags
Montrer plus

Articles liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
Aller à la barre d’outils