Pinkx

Les lauréats des « GayVN Awards 2019 »

Et les derniers Oscars du X gay du mois de janvier aux USA et peut-être ceux qui ont réuni le plus de porn stars gays au centimètre carré, les GayVN Awards ! Si après 2011 ils avait cessé d’être organisés, ils étaient revenus en force l’année dernière, en réussissant à tuer dans l’œuf une polémique qui aurait pu les emporter. Pour rappel, la porn star Hugh Hunter avait publiquement manifesté son refus de les cautionner parce que les acteurs noirs, latinos ou asiatiques ne se retrouvaient nommés que dans la seule catégorie « meilleure scène ethnique ». Les organisateurs avaient fait amendes honorables, supprimé la catégorie devenue problématique et revu en conséquence la liste des nommés. Le palmarès avait d’ailleurs tenu compte de ce rééquilibrage et celui qui l’avait le mieux incarné fut le métis Sean Zevran, consacré meilleur performer de l’année. Son speech, brillant, avait ému l’auditoire. Cette fois-ci, il y a eu plusieurs moments forts, comme l’hommage à Dave Slick, mort d’une overdose en juin 2018 quelques mois après l’annonce de son contrat d’exclusivité avec Falcon. La joie du minuscule et super bottom Armond Rizzo d’avoir enfin un prix aux États-Unis venait comme réparer des années d’injustice. Keith Miller, le fondateur de HelixStudios, a fait une belle déclaration d’amour à l’industrie du X gay. Il avait rêvé d’une vie différente et son rêve est désormais au plus proche de sa vie réelle. Quant au grand gagnant de la soirée, côté porn star, confirmant ainsi les prix qu’il avait déjà obtenus aux Cybersoket et XBIZ Awards, il s’agit de Wesley Woods ! C’est d’ailleurs peut-être lui qui a su le mieux justifier la raison d’être des Oscars du X, même s’il a commencé par une blague lorsqu’il a reçu le premier de ses prix : « Oups… Je suis sans voix. Je ne suis jamais en manque de mots d’habitude, sauf quand j’ai une bite dans la bouche !« 

« Nous sommes constamment rejetés, nous sommes tout le temps stigmatisés et ici je me sens en sécurité. J’espère parvenir à le faire ressentir à tout le monde, et c’est peut-être pourquoi ils se sentent heureux… »
Wesley Woods

Beaucoup de VIP du X gay étaient présents à cette soirée qui s’est tenue le 21 janvier au Hard Rock Hotel & Casino de Las Vegas. Notamment Woody Fox, Wesley Woods (multiawardisé, il obtenu le prix du meilleur acteur et celui du performeur de l’année), Armond Rizzo et Max Konnor (meilleur duo), Tyler Roberts (meilleur trio), mr Pam, les CockyBoys du film muliawardisé All Saints 1 avec le réalisateur Jake Jaxson… Photos : AVN

Alam Wernick (meilleur newcomer), Marc MacNamara le réalisateur de Pirates (meilleure parodie), Keith Miller (Wall of Fame) et ses HelixBoys Josh Brady, Cameron Parks, Angel Rivera, Joey Mills et Corbin Colby (meilleure partouze) – Photos : AVN

Jacen Zu, l’un des trophy boys, Diego Sans (meilleur acteur ex-aequo avec Wesley Woods) avec son chéri MacNamara, Brent Corrigan en compagnie de la plantureuse Farrah Moan, Antoine Lebel de FrenchTwinks et ses quatre ambassadeurs Paul Delay, Chris Loan, Enzo Lemercier, Doryann Marguet + deux minous américains Justin Stone et Chris Summers – Photos : AVN, Marc MacNamara et FrenchTwinks

Nommés aux GayVN Awards, nos FrenchTwinks n’ont certes pas remporté de trophée, mais leurs tweets n’étaient que bonne humeur communicative… 🙂 À vous faire regretter de n’avoir pas pu les accompagner !!! 😉 – Photo : Chris Loan

Voici le palmarès complet des GayVN Awards 2019 :

Meilleur acteur (ex-aequo) : Wesley Woods dans Zack & Jack Make a Porno (Falcon Studios) et Diego Sans dans Pirates: A Gay XXX Parody (Men)

Meilleur Film 100% Sexe : Summer Break 2 (BelAmi)

Best scène bi : Lance Hart, Pierce Paris & Dahlia Sky dans Wanna Fuck My Wife? Gotta Fuck Me Too 11 (Devil’s Film)

Meilleur réalisateur – Film : Jake Jaxson pour All Saints: Chapter 1 (CockyBoys)

Meilleur réalisateur – Assemblage de scènes : Chi Chi LaRue & Tony Dimarco pour Love & Lust in New Orleans (Falcon Studios)

Meilleur duo : Max Konnor & Armond Rizzo dans Big Black Daddy (NoirMale)

Meilleur film : All Saints: Chapter 1 (CockyBoys)

Best scène fetish : JJ Knight & Sean Zevran dans Tie Me Up! Dick Me Down! (CockyBoys)

Meilleure partouze : Josh Brady, Corbin Colby, Joey Mills, Cameron Parks, Angel Rivera & Luke Wilder dans Splash (HelixStudios)

Meilleur marketing : CockyBoys

Meilleur newcomer : Alam Wernik

Meilleure parodie : Pirates: A Gay XXX Parody (Men)

Meilleur second rôle : Bruce Beckham dans The Slutty Professor (NakedSword/Falcon)

Meilleur trio : Dave Slick, Ace Era & Tyler Roberts dans The Slutty Professor (NakedSword/Falcon)

Performeur de l’année : Wesley Woods

Bear préféré : Teddy Torres

Corps préféré : Carter Dane

Cul préféré : Beaux Banks

Cam Guy préféré : Paul Cassidy

Bite préférée : Calvin Banks

Daddy préféré : Adam Ramzi

Site préféré : HelixStudios

Site de niche préféré : FamilyDick.com

Twink préféré : Kyle Ross

Newcomer le plus hot : Julian Bell

Star des réseaux sociaux : Max Carter

GayVN Hall of Fame : Keith Miller, le fondateur de HelixStudios

Tags
Montrer plus

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Aller à la barre d’outils