Pinkx

Focus porn star : L’iconique François Sagat

Total respect !!! Depuis qu’on l’a découvert sous le pseudonyme d’Azzedine il y a 15 ans, François Sagat a eu ce don de nous bluffer. Rappelons quelques-uns de ses faits d’armes, exploits et positionnements qui en font l’une des personnalités gays les plus iconiques au monde…

François Sagat

BIO FLASH
• Date de naissance 5 juin 1979 • Signe astrologique Gémeaux • Lieu de naissance Cognac, France • Résidence France • Nationalité Française • Cheveux En trompe-l’œil grâce à un tatouage devenu iconique ! • Yeux Marron • Taille 1, 73 m • Poids 80 kg • Sexe 18 cm épais • Position Versatile • Orientation Gay

FILMOGRAPHIE PARTIELLE
Wesh Cousin 5 à 7, Gay Arab Club 1 & 2, Hot Cast X 2 (Citebeur) Matos de Blackoss 1 (UniversBlack) Pompiers mis à nu 1 (Diapopic) Arabesque, Hard As Wood, Hole Sweet Hole, Knight After Night, Manifesto, Unloaded, Alpha : Centurion Muscle 2, Bedroom Eyes, Escape From San Francisco, Humping Iron, Manhattan, Tough As Nails, Twist My Arm : Fistpack 7, Elbow Room : Fistpack 8, Stretch : Fistpack 9, Best in Hole : Fistpack 10 (Raging Stallion Studios) World of Men : Lebanon (Collin O’Neal Productions) Folsom Filth, Breathless, Spy Quest 3, Breakers, Fear, Folsom Leather, H2O, P.O.V., Shacked Up, Telescope, Double Standart, Funhouse, Over Drive, Full Acces, Search and Rescue, Thrust, Incubus 1 & 2 (TitanMen) Ringside (Falcon Studios) L.A. Zombie Hardcore (Bruce LaBruce) Dream Fucker, Justice League : A Gay XXX Parody, Sacred Band Of Thebes (Men) Paris Perfect (NakedSword) Bareback Deeds (RawStokes) Flea Pit/It Is Not The Pornographer That Is Pervert (Bruce LaBruce/CockyBoys) All Saints, Love, Lost & Found (CockyBoys)

1) Avec son croissant de lune surmontée d’une étoile à cinq branches tatoué sur le dos et le pseudonyme d’Azzedine, François Sagat – qui n’est ni turc, ni arabe, ni musulman – fut le symbole d’une certaine interpénétration des cultures dans le porno gay français. Sa collaboration avec Citebeur, le studio français emblématique d’un multiethnisme gay dans sa version urbaine et cité, coulait de source.
– Photos : Citebeur et UniversBlack

2) En 2005, son contrat d’exclusivité avec les Américains de Raging Stallion Studios a alimenté un buzz incroyable : annonces dans la presse gay française de la sortie du blockbuster Arabesque, interview dans feu le magazine américain de référence Unzipped, publicités le mettant en valeur dans les gratuits gays de Los Angeles, New York, San Francisco… et promos live lors d’expos et soirées sexe. Raging Stallion avait misé à fond sur lui pour qu’il devienne leur star et plus globalement l’un des modèles les plus hot du X gay international. Du jamais vu pour un Français.
– Photos : Raging Stallion Studios

3) Nouveau buzz après sa fracassante rupture avec Raging Stallion et la signature d’un contrat d’exclusivité avec Titan. François nous faisait découvrir que, à l’instar du foot, le porno pouvait donner lieu à des transferts houleux. En 2007, l’exclusif de Titan fut élu performeur de l’année aux GayVN Awards, les Oscars du X gay. Encore une fois, du jamais vu pour un Français.
– Photos : TitanMen

4) Son tout premier blog fut révélateur de ce qu’il ne se réduirait pas au porno, notamment quand il s’est mis à poster ses propres illustrations ainsi que des photos de lui – barbu et perruqué – bien avant qu’on connaisse une certaine Conchita Wurst ! 🙂
François s’est effectivement avéré un performeur polymorphe, chanteur, comédien – dans des films d’auteur et de genre -, ainsi qu’un modèle ouvert aux facéties de photographes et créateurs.

Ici, photographié par les plus grands !

Son aura et son physique graphique en font aussi la muse inspiratrice d’illustrateurs et peintres. Comme l’Australien Ross Watson…

https://www.instagram.com/p/BPwp4_FgCCf/

… et tout dernièrement l’Américain Andrew Mroczek.

View this post on Instagram

Now that the Venezuelan Bolivar is worthless, many who fled the country have used the currency for weaving baskets and bags, or making origami-type sculptural forms. As I was heading to the museum in Bogota the other day I saw a small group of young Venezuelan artists on the street painting on them in order to generate some cash. They were mainly portraits of iconic figures that would appeal to the masses. But they did they say they'd accept commissions. I couldn't resist. I bet @francoisssagat never imagined his butt would be on money, but dreams do come true! (Hi Francois!!!) #francoissagat #bolivar #Venezuela #addedvalue #bunsfordays #supportartists!!! Gracias @sandelosmuertos y @crimett

A post shared by Andrew. Boston (@andrewmroczek) on

5) Ayant pris sa retraite du porno en 2013 – même s’il avouait ne pas fermer définitivement la porte à un comeback -, François avait lancé sa marque de sportwear, KickSagat, revenant ainsi à l’une de ses toutes premières passions : la mode. Quelques années avant de se lancer dans le porno, il fut élève styliste au Studio Berçot.
Mannequin pour KickSagat, il s’était entouré d’autres beaux modèles comme le médiatique chef cuisinier Valentin Néraudeau.
– Photos : Exterface pour KickSagat

6) Son comeback porno en 2017 est le fruit d’un double constat : son exposition mainstream, notamment lors de la sortie cinéma de Homme au bain de Christophe Honoré, ne lui a pas apporté les rôles qu’il aurait souhaités. Le porno, au contraire, est ce qui l’avait propulsé. En plus, tourner lui manquait : « On se rend compte qu’il y a quelque chose qui vous manque. L’idée du tournage est quelque chose d’addictif. On aime travailler avec des gens, se mettre au service de leur vision. C’est du porno, certes, mais c’est aussi une expression artistique, bien que pas mal de personnes jugent cela comme non respectable. J’ai pourtant travaillé avec plein de gens sérieux et dignes de respect. Passer du temps avec les acteurs, pendant ou en dehors des tournages, faire des voyages, tout cela me manquait aussi. C’est pour ça que j’ai repris. Et puis avoir du cash ne fait de mal à personne.« 
L’arrêt de sa ligne de sportwear a coïncidé avec un comeback porno réussi : Les XBIZ Awards 2019 l’ont consacré performeur gay de l’année et le film Flea Pit de Bruce LaBruce – où il est l’une des stars et dont la version cinéma It Is Not The Pornographer That Is Perverse est diffusée en illimité sur Pinkflix – a reçu le prix du film gay de l’année.

Précédemment il avait coprésenté les PinkX Gay Video Awards 2018 qui avaient décerné le prix du meilleur film étranger à Paris Perfect, la coproduction PinkX-NakedSword où il est en duo avec Johnny V. La scène est en illimité sur Pinkflix !

7) Sa renaissance n’est pas que pornographique. Encore que ! 🙂 Avec Igor Dewe, il a sorti le mini LP Chamelia. Le premier single, Trust Me, a donné lieu en novembre 2018 à la sortie d’un clip qui a été pendant quelques jours censuré sur Youtube…

8) Depuis deux-trois ans, François ajoute progressivement sur sa peau des tatouages. Surtout, il a transformé son emblématique croissant étoilé sur le dos. Il s’en est expliqué dans une interview accordée au média américain Out : « Je l’avais fait faire après avoir vu la « Eye » collection d’Alexander McQueen qui s’inspirait des guerriers perses. Je me souviens de ce symbole que je trouvais très graphique, très beau. Sauf qu’avec le temps, les gens lui ont donné une portée religieuse, chose qui ne m’intéresse pas. J’ai reçu des menaces d’un extrémiste bizarre. Alors j’ai décidé de changer ce tatouage parce que je ne veux avoir aucun symbole religieux sur mon corps. Désormais il ressemble à une lune entourée de trois planètes.« 
Photos de 2014, lors du lancement de la collection Body Swim de feu sa marque KickSagat


Photos de 2019, sur son Instagram. Sa barbe est également plus fournie, plus longue…

Woaw !!! François Sagat est devenu un daddy des plus sexe !!!!

Tags
Montrer plus

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Aller à la barre d’outils