Pinkx

Summer of Porn Stars : Austin Wolf

Une libido si insatiable qu’il avait dû intégrer une association de sexopathes anonymes. Un physique herculéen qui en fait l’un des escorts-porn stars les plus super-héroïques. Un homme d’affaires avisé qui marche au culot… Austin Wolf est aussi plein d’autres choses. Notamment un fils aimant auprès de sa mère et un amoureux fidèle au même homme depuis quatre ans.

Austin Wolf

BIO FLASH
• Date de naissance 3 avril 1983 • Signe astrologique Bélier • Lieu de naissance Alvarado, Texas, USA • Résidence New York City, New York, USA • Nationalité Américaine • Cheveux Châtain clair • Yeux Marron • Taille 1, 93 m • Poids 116 kg • Sexe 20 cm • Position Actif • Orientation Gay

FILMOGRAPHIE PARTIELLE
Beef, Ass Meat, Ass Sex In The City, Big Bad Wolf, Cum Smack 2, Welcome To LA (RandyBlue) Fine Tuned Ass, Fire And Ice, Monumental Ass, The Urge: Huntin’ for Ass, The Urge: Pound That Butt, Depths of Focus, Doc’s Orders, On the Market, Ride It, Skuff: Rough Trade 1, Towel Off, Bathhouse Ballers, Blindfolded, Dirty Work, The Fixer, Get LIT, Internal Specialists, One Night at the Ready, Overpowered, Private Practice, Skuff : Dog House, TKO, The Trainer: No Excuses, Cross Fuck, Gear Play (Hot House Entertainment) Magnitude, Sex Pad, Surge, Buddy System (Falcon Studios) Beef Squad, Hot as Fuck, Total Exposure 1 & 2, Rideshare (Raging Stallion Studios) Rags To The Riches (NakedSword)

1) Les bienfaits de l’industrie du sexe !
Avant de se lancer dans le porno en 2012, Austin Wolf était déjà depuis deux mois escort, activité qui lui a fait retrouver l’estime de lui-même.
Économiquement, l’escorting lui a permis de sortir de la précarité liée au chômage, au turnover des emplois sans qualifications et les bas salaires. Suite à la crise des subprimes, il avait malheureusement perdu son emploi de vendeur de meubles haut de gamme à New York.
Psychologiquement, cela a contribué à ce qu’il se sente bien mieux dans sa peau. Lui qui fut pendant deux ans un membre des sexopathes anonymes, n’a plus à se sentir coupable de sa sexualité compulsive.
Socialement, l’escorting contribue au mieux-être des clients. Wolf fait bien la distinction entre la prostitution et l’escorting, tel que lui l’exerce. Il se voit comme un thérapeute et un éducateur sexuel. Il sait ce que veulent dans neuf cas sur dix ses clients : acquérir une belle image d’eux-mêmes et le quitter avec une confiance en eux renouvelée.
Wolf appartient au panthéon des escorts internationaux depuis qu’il a reçu lors d’une cérémonie qui célébrait les escorts – les feus Hookies – l’award du meilleur actif en 2013 puis celui du meilleur corps en 2014.

2) Une succession de contrats d’exclusivité
De 2012 à 2015, Austin Wolf a été l’un des modèles phares de RandyBlue…
– Photos : RandyBlue

… et il s’est tout naturellement retrouvé avec d’autres stars du label américain dans le fameux clip Blow : Tribute to Beyouncé

L’herculéen hardeur s’y sentait très bien chez RandyBlue jusqu’à ce qu’il entende qu’il allait passer au « no capote« . Après avoir fait comprendre que cela l’inquiétait, on ne l’a plus appelé. Après réflexion, il a contacté par e-mail Falcon et 17 minutes plus tard il avait un contrat d’exclusivité avec le géant du X gay américain. D’avril 2015 à avril 2019, il a tourné dans près d’une quarantaine de films chez Falcon et d’autres labels du groupe : Hot House, Raging Stallion, NakedSword. Des scènes mémorables souvent nommées à des Oscars du X. Petite déception pour ses fans toutefois, il n’a eu pour seuls awards que ceux de la meilleure scène fetish aux GayVN Awards 2018 – pour son duo avec Micah Brandt dans Skuff : Rough Trade 1- et celui du meilleur daddy aux Str8UpGayPorn Awards la même année.
– Photos : Skuff : Rough Trade 1/ Hot House Entertainment

Ayant soif de se renouveler, il est depuis avril 2019 un exclusif du studio new-yorkais CockyBoys. Sa première scène, sortie en mai, est un duo avec Levi Karter…
– Photos : CockyBoys

Ses scènes suivantes chez CockyBoys, notamment celle qu’il a tournée avec la porn star française Chris Loan,  se caractérisent pour l’instant par la non-utilisation de la capote. Les avancées thérapeutiques face au VIH le permettent…
– Photos : CockyBoys

3) Un homme d’affaires qui flaire les tendances et les bons coups !
La fermeture en août 2015, après une intervention de police fédéral US du réputé site new-yorkais d’escorts RentBoy – celui-là même qui organisait les Hookies – avait crée un vide. Vide qu’a essayé de combler la porn star en apportant plus que son aide a révélé StraightUpGayPorn en mai 2016. Et l’année dernière, Austin a officiellement lancé une application qui permet aux exhibs de monnayer leurs sex-tapes. Lui-même est très actif sur cette plateforme, ce qui l’a amené à manquer de vigilance et à provoquer un scandale qui a fait un buzz mondial en octobre 2018 : il a posté une vidéo où il baise un steward dans les toilettes d’un avion de la compagnie aérienne Delta Airlines. Des collègues – jaloux ? – de ce dernier l’ont reconnu et dénoncé. Des sanctions ont été prises à l’encontre du steward qui pour sa défense a prétendu qu’il avait été filmé à son insu.

4) Des histoires d’amour médiatisées.
Lorsqu’il évoque son premier boyfriend, Wolf raconte qu’ils se sont rencontrés au Texas et qu’ils se sont tous les deux installés à New-York en 2000. Posté en 2009 sur Youtube, le documentaire en deux parties de Cayle Pietras rappelle cette histoire et en ajoute une autre : « Voici Max, Justin (le vrai prénom de la porn star), et Mickey…« 
– Photos : Throuple

« … Ils sont dans une relation qu’ils décrivent eux mêmes comme un « throuple ». Récemment ils ont emménagé dans le deux pièces de Max qui se trouve dans le quartier Hell’s Kitchen de New York. Il y a un autre co-locataire. Justin et Mickey ont quitté le Texas pour New York en 2000. Ils sont ensemble depuis. Justin a rencontré Max en 2007 alors qu’il avait un rendez vous amoureux avec Mickey. Max était le serveur. Max et Justin se fréquentaient sans se cacher pendant près de deux ans avant que Mickey ne rencontre officiellement Max… » Et on se dit aussi que le Mickey Mousse tatoué sur l’avant-bras d’Austin est lié à ce Mickey…

En juillet 2012, une nouvelle love story débute : celle avec un acteur porno portant le même pseudo patronymique : Tyler Wolf. Ils tourneront ensemble pour RandyBlue dans une scène sortie en janvier 2015, Austin se faisant exceptionnellement pénétrer.
– Photos : Herman Fuckr et RandyBlue

Depuis environ quatre ans Austin a le même boyfriend. Il se prénomme Steven. Ce dernier a d’ailleurs un frère qui lui ressemble tant, que… 🙂 Austin a effectivement émis l’idée dans l’interview bonus de Total Exposure, le blockbuster de Raging Stallion, qu’il pourrait discuter, lui, Steven et ce frère d’éventuelles opportunités, mais que bien sûr, il sait que cela n’arrivera jamais 😉
– Photos : Austin Wolf

5) Un livre « presque » ouvert
Sa famille connaît tout ou presque de sa vie. Et tous le soutiennent, surtout sa maman : « J’ai grandi dans une petite ville à l’extérieur de Fort Worth, autant dire que s’y font entendre beaucoup d’insultes racistes, sexistes et autres du même genre. Mais ce qui est drôle dans ma famille, c’est qu’à la seconde où ils ont su que j’étais gay, vous seriez surpris de voir à quel point toutes ces injures se sont instantanément arrêtées. »
La super porn star a toutefois établis avec sa mère quelques règles : « Elle n’est autorisée à aller que sur Instagram et Facebook. Pas de Twitter. Elle n’a pas non plus le droit d’aller sur Internet et de chercher «Austin Wolf». Honnêtement, je ne pense pas qu’elle ait beaucoup d’intérêt à regarder. » Vraiment ? On a du mal à imaginer qu’elle n’ait jamais enfreint ces règles. Elle aura juste eu la pudeur de se taire pour ne pas gêner son fils 😉

Tags
Montrer plus

Articles liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
Aller à la barre d’outils