Pinkx

Summer of Porn Stars : Carter Dane

Le top canon et power bottom québécois a fait une entrée fracassante dans l’industrie du X gay il y a trois ans. Multiawardisé aux USA, il a été élu meilleur new cumer et meilleur passif aux PinkX Gay Video Awards  2017 et 2018. Côté vie privée, il a pour chéri avec la porn star US Alex Mecum…

Carter Dane

BIO FLASH
• Date de naissance 26 octobre 1992 • Signe Scorpion • Lieu de naissance La province du Québec, Canada • Résidence « Un peu partout en ce moment » • Nationalité Canadienne • Cheveux Châtain • Yeux Marron, avec des tons de vert selon la lumière • Taille 1,78 m • Poids Autour de 80 kg • Sexe 18 cm • Position Généralement passif • Orientation Gay

FILMOGRAPHIE PARTIELLE
Men In Canada (Men) Sexflix and Chill (Falcon Studios) Ready To Play, Get Even (MenAtPlay) Let Them Eat Cake, Hard Wood, Just Love : A Porn Star’s Guide To Sexual Freedom, Blind Hookups & Other Fantasies, First Came Adam, Just Plain Cocky 2, All Saints: Chapter One, Daddyland, Just Being Me, Le Garcon Scandaleux, Raw Fuck Machine, Hung & Raw, Raw ! 5 : Pounded (CockyBoys)

1) Un new cumer des plus convoités…
En mars 2016, Jake Jaxson, le réalisateur et producteur de CockyBoys, annonçait que le studio comptait un nouvel exclusif de plus en la personne du new cumer québécois Carter Dane, alors âgé de 23 ans. La première scène à sortir fut son duo avec Colby Keller.
– Photos : Let Them Eat Cake / CockyBoys


Carter avait toutefois déjà tourné pour les labels nord-américains, dont Falcon Studios. Une scène avec Ryan Rose et une autre avec Sebastian Kross dans Sexflix And Chill.
– Photos : Falcon Studios

Ses débuts au top ont malheureusement été entachés par la charge haineuse de Michael Lucas. Le performeur, réalisateur et producteur de Lucas Entertainment l’accusait d’être « un menteur pathologique cynique » tout en dévoilant son vrai nom. Selon ses dires, Carter aurait à chaque fois donné des explications professionnelles et familiales bidon pour se désister de tournages prévues pour lui alors qu’il menait en cachette une carrière X qui se révélait depuis peu au grand jour. La réponse du Québécois ne s’est pas fait attendre : « Je suis incroyablement reconnaissant d’avoir travaillé avec les studios qui m’ont mené où j’en suis à présent. Ils ont vraiment fait de mon entrée dans l’industrie porno une aventure excitante. Ceci étant dit, je vois la situation avec Lucas Entertainment comme un événement malheureux et j’en tire une leçon. Je suis soulagé de n’avoir jamais travaillé avec. Divulguer hors contexte toutes ces informations personnelles est non professionnelle, inutile et inacceptable. »

2) Un cul sublime !
Beau visage, beau corps, belle bite, Carter Dane a surtout comme point fort un cul sublime. Il avait révélé à PinkX le secret de son bubble butt exceptionnel : « En effet, je crois que mon cul est l’un de mes points forts. Ou du moins, c’est ce que j’ai entendu dire ! Toutefois, je crois que l’arche de mon dos doit être ajouté à l’équation. Je fais beaucoup d’exercices pour le bas de mon dos ainsi que pour mes ischio-jambiers. Évidemment, il faut aussi travailler ses fesses avec des exercices spécifiques. Mes préférés sont les soulevés de fesses avec barre de musculation, fente à une jambe avec poids, squat-fessiers, les soulevés de terre et les donkey kicks. Je fais aussi encore des séquences de pliés de ballet classique avec ou sans dépendant de la séquence. J’attribue en majeure partie mon bubble butt à mon passé de danseur classique, alors je tente de garder ce que j’ai appris au fil des ans et de l’intégrer à mon entraînement musculaire. » Autant dire que ça se travaille dur d’avoir un croupe comme celle du Québécois ! 🙂

3) Un CockyBoy multiawardisé
Carter a jusqu’à présent tourné pour CockyBoys dans une vingtaine de scènes. En plus de Colby Keller mentionné plus haut, il a notamment eu pour partenaires Adam Ramzi dans First Came Adam, Jimmy Durano et Boomer Banks dans Just Love – A Porn Star Guide To Sexual Freedom, Levi Karter dans All Saints: Chapter One et Doryann Marguet dans Le Garçon Scandaleux.
– Photos : CockyBoys

Une mise en avant qui lui a valu plusieurs Oscars du X :
Meilleur newcomer aux Cybersocket Awards 2017


Meilleur newcomer  aux Grabbys 2017
Meilleur performeur et Meilleur cul aux Str8UpGayPorn Awards 2017


Meilleur new cumer pour Let Them Eat Cake aux PinkX Gay Video Awards 2017
Meilleur passif pour Just Love – A Porn Star Guide To Sexual Freedom aux PinkX Gay Video Awards 2018


Corps préféré aux GayVN Awards 2019

4) L’égérie de marques
Comme d’autres porn stars, Carter a signé des contrats avec des marques qui ciblent le public gay. Ainsi a-t-il été le visage et le corps de la marque de sous vêtements Garçon Model…

… et depuis octobre 2017 il est un FleshJack Boy !

5) Un homme amoureux
Tout laisse à penser que le duo sorti en novembre 2016 entre Carter et Alex Mecum a été plus qu’une scène réussie.
– Photos : Blind Hookups & Other Fantasies / CockyBoys

En Juin 2017 les deux hommes officialisaient leur histoire d’amour par une photo romantique prise à Venise ! Le buzz absolu… 🙂
Photos : Instagram

Leur complicité amoureuse a une nouvelle fois attiré l’attention lorsque, l’année dernière, ils ont fait un appel aux dons pour soutenir Rainbow Railroad, une association qui a pour but d’aider les personnes LGBTQ partout où leur vie est menacée, comme en Tchétchénie.

CockyBoys n’a pas pu manquer de les refaire tourner, cette fois-ci en tant que vrai couple, sans capote.
– Photos : CockyBoys

6) Une filmographie de plus en plus « raw »
La propension de l’industrie du X gay à généraliser le « no capote » va de pair avec l’arrivée d’autres moyens de protection contre le VIH. Depuis décembre 2018, Carter tourne ainsi surtout sans préservatif. En plus de son homme, les porn stars Brandon Cody, Cade Maddox, Sean Zevran et Chris Loan l’ont tous baisé « raw ».
– Photos : CockyBoys

La question demeure sur les autres IST. Voici la réponse – intime – qu’il a récemment donné au media germanophone OmegaBetaZeta :
« Le porno m’a poussé à mieux me renseigner sur les IST. Avant de rejoindre l’industrie du X, je prenais déjà quotidiennement la PrEP car j’avais un partenaire séropositif. Même s’il était indétectable et que, par conséquent, les risques de le contracter étaient faibles, voire inexistants, nous pensions qu’il ne serait pas nocif de me soumettre à un traitement prophylactique pré-exposition. En conséquence, j’ai été testé tous les trois mois pour toutes les IST, conformément au protocole. Depuis que j’ai rejoint l’industrie, je suis testé avant chaque tournage, ce qui représente environ une fois par mois ou plus. En fin de compte, c’est le meilleur moyen de vous protéger et de protéger les autres, en étant informé et en effectuant des tests de dépistage réguliers, de sorte que toute infection pouvant faire surface puisse être diagnostiquée et traitée rapidement et efficacement. »
Et d’ajouter : « Et pour être complètement honnête, je devrais remercier le fait d’être devenu acteur porno. Avant, j’avais probablement beaucoup plus de relations sexuelles anonymes qu’aujourd’hui. Être artiste dans l’industrie du X m’a permis de devenir un homme gay sexuellement plus actif et plus conscient de l’importance de ma santé sexuelle.« 

Tags
Montrer plus

Articles liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
Aller à la barre d’outils