Actus LGBT

Parole d’expert : avoir travaillé dans l’industrie du porno est un vrai atout dans un CV !

Pour Forbes, le media dédié aux success stories entrepreneuriales, la journaliste Franki Cookney a interviewé un certain Gavin Hay. Actuel boss de Cherry Cherry, une société basée à Londres spécialisée dans la post-production TV, il fut au milieu des années 2000 Trojan Rock, la porn star et fondateur d’Alphamale Media. Ce qu’il dit de l’industrie du porno est instructif et extrêmement flatteur.

Le chef d’entreprise Gavin Hay est fier d’avoir été Trojan Rock.
– Photos : XDR et Alphamale Media

Avec son compagnon Carlo Cox, il fut l’un des daddies les plus sexe du milieu des années 2000. Sont-ils toujours ensemble ?
– Photos : Thom et Alphamale Media

– L’industrie du X est l’une des toutes premières à utiliser des technologies innovantes
« Le porno n’est pas différent des autres entreprises liées aux médias. Il a les mêmes règles de gestion intrinsèques. Cependant, une chose qui m’a beaucoup étonné est la manière dont cette industrie était bien en avance par rapport aux autres. Nous avions des services de streaming et de paiement à la carte avant même que Netflix ne soit même rêvé. »

– Des sociétés qui possèdent l’un des meilleurs services clients qui soit
« C’est obligatoire ! Le porno est tellement personnel. Si vous vous cachez derrière un écran de fumée, on ne vous fera jamais confiance. »

– Les boîtes de prod sont particulièrement douées pour créer et commercialiser des produits de niche
« Cela signifie que vous êtes moins susceptible d’être copié et que vous continuez à vous éloigner de la concurrence directe. Cela vous permet également d’être perçu comme innovant, d’établir une marque forte autour de cette offre et de fidéliser une clientèle. »

– De l’audace
« Le porno est à l’avant-garde sur des questions de race, d’invalidité et de genre… un problème avec lequel le grand public se bat toujours. »

– De la nécessité d’être réactif
« Le piratage en ligne, la prolifération de contenus, les tubes, etc. ont obligé les boîtes de prod à opérer des changements rapides pour rester à flot. »

OK ! On en tire comme première conséquence que l’industrie du porno forme bien mieux au business qu’une grande école ! Et que ceux qui y ont travaillé bénéficient d’une expérience professionnelle de tout premier plan à ne surtout plus cacher dans son CV ! 🙂

Tags
Montrer plus

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Aller à la barre d’outils