Actus LGBTSexy

En s’étouffant lors de la fellation d’un concombre, il devient un héros au Mexique !

Il suffit parfois de voir plus gros que ses capacités physiques pour devenir le sujet le plus populaire du moment. On se souvient encore du jeune Américain qui avait eu la gorge mutilée suite à la fellation d’un sexe « hulkien » de 25,5 cm de long (relire ici). Quelque chose d’analogue a eu lieu ce mois-ci au Mexique. En s’asphyxiant lors de la fellation d’un concombre, celui dont on ne connaît que le prénom, Carlos, est devenu l’inconnu le plus célèbre du Mexique. Un symbole de la lutte contre la corruption !

Tout est parti d’un show des sexy clowns du groupe de dance Wapayasos y Horripicosos dans la nuit du 12 octobre au Spartacus, club gay de la ville de Nezahualcóyotl.

Le dit Carlos est monté sur scène pour pratiquer une gorge profonde sur un concombre : le légume de forme phallique avait été perversement mis au niveau de l’entrejambes d’un des Wapayasos. À toute vitesse s’est propagé sur les réseaux sociaux qu’il était mort étouffé lors de cette fellation hors-norme. Les médias locaux et nationaux ont repris l’information en postant des photos et des videos prises sur place. On y voit effectivement Carlos pomper, défaillir et être transporté loin de la scène (voir ici). Mais est-il mort ?

Dès le 13 octobre, les Wapayasos y Horripicosos ont réfuté qu’il y ait eu un mort lors de leur show au Spartacus :

Queremos aclarar un rumor que circula en redes.

Posted by Wapayasos on Sunday, October 13, 2019

On apprend que si le client – qui était en état d’ébriété – s’est bien étouffé lors de leur attraction sobrement appelée « Le concombre de platine », il a bénéficié des premiers secours permettant la libération de ses voies respiratoires et il a pu repartir de l’établissement. Le communiqué de presse du groupe finit toutefois par cette incertitude : « Nous ne savons pas si quelque chose s’est passé à l’extérieur du bar avec la personne impliquée dans l’incident. »

Le doute profite au sensationnel. Carlos ne serait-il pas mort des suites de complications ? Ou pire, ne nous dirait-on pas tout ?
Le tweet de la police daté du même 13 octobre disant qu’aucun décès n’a été enregistré comme le prétendent les réseaux sociaux n’y a rien fait !

À voir la réaction des Internautes, Carlos – s’il s’agit bien de son prénom – devient un symbole pour les conspirationnistes et un martyre pour les haters du groupe Wapayasos y Horripicosos. Extraits :

« Nous croyons la police de Nezahualcóyotl ??? »
« L’accusation est tout aussi crédible que le sérieux de ce groupe infantile. En même temps nous savons tous à quel point le gouvernement de cet État est corrompu tant les exemples abondent dans ce sens. »
« Il est bien connu que le Spartacus viole toutes les règles de sécurité et qu’il est parrainé par les autorités de l’État… »
« Le Spartacus a une looooooooongue tradition, bien sûr ils allaient donner quelque chose pour qu’aucun scandale n’ait lieu. »
« Hahaha à part mourir pour un concombre, il est encore plus désolant de savoir qu’il y a des gens qui aiment voir des mecs sans talent avec le visage peint comme les #WapayasosAassinos. »

On a même droit à cette jaquette parodique d’une série qui n’existe pas : Les Wapayasas assassins – L’histoire du concombre tueur !

Le dernier clip en date du groupe est bien trop sage par rapport à ce qu’on est désormais en droit d’attendre !

Tags
Montrer plus

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Aller à la barre d’outils