Porn Actu

« Plus jamais ! » : Le new cumer Bar Addison dénonce des conditions de tournage traumatisantes !

Minet américain, Bar Addison compte une vingtaine de scènes depuis ses débuts dans le X gay l’année dernière. Il a notamment travaillé pour ManRoyale, NoirMale, NextDoorStudios et FamilyDick. À le voir baiser tout sourire, on n’imaginait pas le tweet qu’il a posté ce 4 mars : « À ce stade, je ne suis pas sûr de vouloir à nouveau tourner. Seul le temps le dira. Désormais, je vois ce business pour ce qu’il est. Les choses qui me sont arrivées n’auraient jamais dû se passer. Pour quiconque. J’en ai éprouvé beaucoup de tristesse. Je ne suis vraiment pas sûr que ça vaille la peine de continuer. »

Et le jeune homme de lister des « plus jamais ! » révélateurs de conditions de tournage peu reluisantes, voire traumatisantes :
Je ne ferai plus jamais une scène bareback / non testée.
Je ne serai plus jamais obligé d’utiliser du Trimix.
Je ne laisserai jamais un réalisateur se moquer de ma féminité.
Je ne ferai plus jamais de tournage « à forfait journalier ».
Je ne prendrai jamais moins de 1 000 dollars pour une scène.
Je ne permettrai plus jamais qu’on me harcèle sexuellement.

Passif/versatile, Bar Addison a entre autres eu pour partenaires Mike Monroe (ManRoyale), DeAngelo Jackson (NoirMale), Jake Porter (NextDoorStudios) et Dale Savage (FamilyDick).

Chi Chi LaRue, qui l’a plus d’une fois dirigé chez NoirMale, lui a répondu ceci :
« Je suis vraiment désolée d’entendre que tu as vécu des expériences aussi terribles. Ton corps est tien. Tu t’appartiens ! Ne fais jamais rien que tu ne veuilles pas faire. Tu dois te rappeler que c’est toi qui es au contrôle. En tant que réalisateur, je ne te contrôle pas. Je ne suis là que pour suggérer et guider.
Tu dois également savoir précisément dans quoi tu t’embarques avant de le faire. Si quelque chose change sur le plateau, en tant que réalisateur, j’en discuterais avec toi et, si tu es d’accord, nous irions de l’avant. Si tu n’es pas d’accord, nous ne le ferons pas. Nous trouverons un plan alternatif. »

Cela à fait chaud au cœur à Bar Addison et le dialogue avec la célèbre réalisatrice drag-queen s’est poursuivi :
Chi Chi : « Ne laisse pas les pommes pourries gâter tout ce qu’il y a de bien. »
Bar : « Je sais ! »
Chi Chi : « J’ai adoré te mettre en scène à chaque fois. Tu m’as toujours donné une super scène, tes co-stars t’aimaient beaucoup ! Tu te donnes toujours à 100% ! »
Bar : « Je te remercie pour ton soutien et notre conversation. Merci d’être là. Cela veut vraiment dire beaucoup pour moi. J’ai toujours également adoré être sur tes tournages ! Tu as cette fantastique énergie et ce sens de l’humour si typique. Je te tiens au courant pour la suite. Je t’aime. »

Bar Addison magnifié par le photographe Dylan Rosser…

Tous les réalisateurs et toutes les boîtes de prod n’ont pas la même éthique que Chi Chi LaRue. Certains ne pensent qu’« argent », « gains » et ne ne voient dans les acteurs porno qu’un outil à exploiter. Déshumanisés, ces derniers ne bénéficient d’aucune considération. Faire du porno dans ces conditions est effectivement à fuir et à dénoncer !!!

Tags
Montrer plus

Articles liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
Aller à la barre d’outils