Porn Actu

Kayden Gray s’insurge contre l’actuel pouvoir LGBTQphobe en Pologne et nous exhorte à réagir !

Kayden Gray est l’une des porn stars les plus primées des Prowler Porn Awards, les Oscars du X gay britannique. Le beau mâle monté 22 cm a notamment été sacré meilleur étalon britannique et meilleur actif britannique en 2015 ainsi que porn star britannique la plus hot en 2017. Ses fans savent toutefois qu’il est de nationalité polonaise (relire son Summer of Porn Star). Et s’il parlait relativement peu de sa terre natale, celle-ci redevient son actualité n°1. En cause la LGTBQphobie totalement décomplexée du pouvoir en place (lire ici). Le 23 août, devant l’ambassade de Pologne à Londres, Kayden a d’abord posté sur Instagram un poème. Magnifique et glaçant, il en dit long sur nos silences et aveuglements par ce qu’on croit ne jamais nous toucher directement…

« Ils sont d’abord venus chercher les socialistes, et je n’ai rien dit
Parce que je n’étais pas socialiste

Puis ils sont venus chercher les syndicalistes, et je n’ai rien dit
Parce que je n’étais pas syndicaliste

Puis ils sont venus chercher les Juifs, et je n’ai rien dit
Parce que je n’étais pas juif

Puis ils sont venus me chercher, et il ne restait plus personne pour me défendre. »

Écrit entre 1946 et 1950 dans différentes versions, ce poème émane de Martin Niemöller (1892-1984). Théologien allemand politiquement très à droite lors de l’arrivée au pouvoir du national-socialisme, Niemöller n’en a pas moins été que protestations véhémentes contre le régime hitlérien et ses lois antisémites. Ça lui a valu d’être arrêté en 1937. Il fut libéré du camp de concentration de Dachau en 1945.

Super porn star au grosse sexe marteau-pilonneur, Kayden Gray est aussi une conscience capable d’émouvoir au plus profond !
– Photos : Kayden Gray

Ce même 23 août, Kayden a  posté la vidéo d’une enfant en train de crayonner sur le sol le mot « Love » au centre d’un arc-en-ciel. Il a ajouté ce commentaire :
« C’était devant l’ambassade de Pologne, aujourd’hui, lors de la manifestation contre les violations des droits de l’homme commises par le gouvernement polonais contre les LGBTQ +. L’image m’a ému jusqu’aux larmes. J’ai aussi été un enfant polonais, et je ne voudrais plus jamais revenir à cette époque. C’était un cauchemar. Je ne me sentais pas en sécurité. Et, bien que j’éprouve désormais beaucoup d’amour envers moi-même, c’est quelque chose que j’ai dû apprendre en étant adulte. J’ai grandi dans toutes sortes de situations tordues et j’ai fui le pays pour sauver ma propre santé mentale. Rien de tout cela n’était dû au fait que je suis bizarre. C’était à cause de la haine et de la violence que suscite le fait d’être queer. Il y a actuellement en Pologne des enfants queer qui grandissent en apprenant qui ils sont. Des enfants qui, de la part de personnes dont le travail consiste à les nourrir et à les protéger, apprennent qu’ils sont handicapés, dans le mensonge, sans importance. Un tiers du pays est officiellement devenu ‘une zone sans LGBT’ où les personnes queer n’ont concrètement aucune protection. Si le gouvernement polonais n’est pas tenu responsable de ce qu’il fait actuellement à ces jeunes, ces enfants souffriront du déni et de l’effacement de leur identité queer. Ils risquent une grave érosion de l’estime de soi ainsi que la destruction de leur bien-être mental. Il y aura intimidations. Harcèlements dans la rue. Arrestations. Coups. Addictions. Fugues. Automutilations. Suicides. Ces enfants méritent mieux, mais ils ne peuvent encore rien faire pour se battre pour leur propre liberté. C’est donc à nous de nous élever contre le sectarisme et l’oppression, ce que la plupart d’entre nous avons largement éprouvé. Polonais ou pas, rejoignez-moi et mes frères et sœurs queer mardi prochain à 13h30 devant l’ambassade de Pologne. Si vous ne pouvez vraiment pas y arriver, veuillez republier ce post. Et si vous le pouvez, j’ai besoin de vous y voir en chair et en os. C’est une urgence. »

Tags
Montrer plus

Articles liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
Aller à la barre d’outils