Porn Actu

La porn star gay Matthew Camp a échappé de justesse à l’incendie criminel de sa maison, la « Halloween House », célèbre pour avoir appartenu à un membre influent de l’Église de Satan !

Porn star gay, mais aussi militant, artiste, designer, mannequin et présentateur TV, le bel Américain Matthew Camp a manqué de mourir lors de l’incendie criminel de sa maison dans la ville de Poughkeepsie, dans l’État de New York, USA. Choqué, il a raconté sur les réseaux sociaux ce qu’il lui est arrivé en y ajoutant des photos, dont celle d’un mystérieux pyromane masqué :

« 14 janvier 2021. Un pyromane a versé de l’essence sur le porche de ma maison et y a mis le feu. C’est apparemment un crime de haine. J’étais endormi à l’intérieur. Mais j’ai survécu et j’affronterai un jour cette personne. Tout ce que j’ai jamais possédé a toutefois disparu. Partagez cette histoire parce que les personnes queer sont toujours attaquées où qu’elles se trouvent dans le monde. Nos voix ne seront néanmoins pas réduites au silence. En ce moment, je vis au jour le jour en essayant de reconstituer ce qui me reste. Si vous pouvez m’aider, il y a un lien dans ma bio. Merci pour l’amour et le soutien. Que la lutte continue pour assurer la sécurité de nos familles queer. »

Le GoFundMe lancé pour lui venir en aide est un franc succès. En deux jours, il a déjà récolté plus que la somme demandée.

À travers les informations qu’il délivre, on apprend qu’il n’était pas seul dans la maison, mais avec son ami Six Carter. Et au magazine britannique Attitude qui l’avait mis en couverture de son Body Issue en avril 2019 et qui lui a par la suite donné plusieurs fois la parole, Camp n’en revient toujours pas d’être en vie et indemne : « L’explosion m’a réveillé, nous nous sommes échappés si vite que nous n’avons heureusement pas eu à respirer trop de fumée. La photo du devant de la maison montre dans quel état elle était quand nous sommes sortis. Nos chambres au deuxième étage avaient déjà été englouties par les flammes. Je ne peux imaginer ce que nous serions devenus si nous étions restés 20-30 secondes de plus. »
Il tient en outre à remercier la police de Poughkeepsie : « Je me sens vraiment pris en charge. C’est honnêtement bien que les personnes qui s’occupent de notre cas soient si ouvertes envers nous en tant que personnes queer… C’est très réconfortant. »

Advertisement

Étrangement le beau mâle ne dit jamais que sa maison est loin d’être ordinaire. L’incendie, qui a fait la une de médias mainstream comme le DailyMail, y est d’ailleurs évoqué d’une façon complètement différente. Matthew Camp y est à peine mentionné, au contraire de la valeur historique de la maison pour les adeptes de l’Église de Satan. Église de Satan ?! Woaw !!! C’est du lourd !!! Fondé à San Francisco en 1966, ce culte bénéficia d’une couverture médiatique énorme quand son fondateur Anton LaVey et la plantureuse star hollywoodienne Jayne Mansfield se sont fréquentés et qu’il l’a même ordonnée prêtresse de l’Église de Satan. Quand l’année suivante, en 1967, elle, son amant de l’époque, son chauffeur et deux de ses chihuahuas décèdent dans un effroyable accident de la circulation, une certaine presse s’était déchainée sur LaVey l’accusant d’avoir jeté un sort.

Photos tirées du documentaire Mansfield 66/67 réalisé par P. David Ebersole et Todd Hughes

Mais pour revenir sur la maison incendiée de Matthew Camp, le DailyMail rapporte qu’en plus d’être située dans le « quartier des sorcières » de Poughkeepsie, elle avait eu comme précédent propriétaire, feu Joe  Mendillo. Ce membre de haut rang de l’Église de Satan y célébrait Halloween 365 jours par an, avec des statues du diable et un corbillard dans l’allée, si bien qu’elle fut surnommée la « Halloween House ». Mendillo était également connu pour avoir organisé le premier mariage gay satanique – et légal ! – dans l’État de New York. Quelques mois après sa mort survenue en janvier 2020, la maison a été achetée par Camp.
Le DailyMail nous apprend en outre que des satanistes, très en colère, ont menacé de jeter un sort au pyromane. Quant à son actuel grand mage, Peter Gilmore, il a publié cette déclaration sur Twitter : « L’héritage de Joe perdurera, même si la maison extraordinaire qu’il a si soigneusement cultivée a été détruite par l’acte haineux d’un individu profondément perturbé. Il y a de la poésie mélancolique à savoir que ses propres cendres stockées dans son palais hanté se sont maintenant mêlées à celles de cette structure ténébreuse… »

Entre sex-tapes, tournages dans des grosses prods, mannequinat et activités diverses, Matthew Camp est top canon dans le genre musclé, tatoué, barbu et TBM.
– Photos : Attitude, XDR, Men et Out In Jersey

Une question s’impose : Camp est-il un membre de l’Église de Satan ? Vu la valeur historique et sentimentale de sa maison auprès de ses adeptes, il est difficile de ne pas penser que seul l’un des leurs pouvait avoir l’autorisation de l’acheter. Sans doute avait-il pour obligation de conserver en l’état la « Halloween House« . La motivation du pyromane ne peut donc plus se réduire à la seule hypothèse d’une LGBTQIphobie criminelle. Au Moyen-Âge, les fous de Dieu brûlaient les suppôts de Satan et autres hérétiques. Ces fous n’ont pas disparu au XXIe siècle… À suivre !

Montrer plus

Articles liés

Bouton retour en haut de la page