Porn Actu

La star d’un des films les plus polémiques de l’histoire du X gay est aujourd’hui un avocat engagé pour sa communauté !

Dans la série « Que sont-ils devenus? », Blue Bailey est aujourd’hui le très respectable avocat Stephan Ferris. Comme nous l’apprend SFGN, l’ex-porn star a même son propre cabinet d’avocat à San Francisco. Retour sur une reconversion qui n’est peut-être que le début de quelque chose d’encore plus grand : une carrière en politique ?

UNE STAR DU BAREBACK EXTRÊMEMENT POLÉMIQUE
Avant la démocratisation de la PrEP, il y a eu une période pendant laquelle débuter dans le porno gay US par des films bareback voulait dire trois choses :
1 – Vous étiez séropositif et ne vous en cachiez pas.
2 – Vous tourniez pour des studios américains vilipendés
pour leur dangereuse influence sur les spectateurs
et la mauvaise image que cela donnait des gays.
3 – Vous étiez blacklisté par les grands studios qui ne
tournaient qu’avec préservatif.
Jeune gay qui faisait la fête en prenant beaucoup de crystal meth, celui qui deviendra Blue Bailey ne fut pas surpris d’apprendre sa séropositivité en 2007. Il affirme même ici qu’il l’avait plutôt bien pris. S’il a arrêté de prendre des drogues dures, sa passion pour le sexe s’est exprimée à travers une carrière porno qui a débuté en 2009, pour des labels bareback. Ce n’est qu’à partir de 2012 qu’il tourne aussi pour des grands studios où le port de la capote est alors obligatoire. On l’a ainsi notamment vu chez NakedSword dans The Mix, Boyfriends 1 et The Pack, respectivement avec Race Cooper, Blake Daniels et Leo Forte.

Que Blue Bailey continue dans le bareback tout en s’aventurant dans des films « safe » ne plaît pas à tout le monde. Des stars ne veulent pas tourner avec lui et ses scènes avec capote seront relativement peu nombreuses. Ce qu’on retiendra de sa carrière porno ? Il a été la star d’un des films les plus polémiques de l’histoire du X gay. Dans Viral Loads, sorti en 2014, il est gang-bangué sans capote puis il a le cul empli d’un bocal qui contient – prétendument – du sperme prélevé sur 200 séropositifs.

Énorme polémique !!! Même des médias non spécialisés porno gay en ont parlé (comme ici). Sollicité à l’occasion pour des interviews, la porn star annonçait sa retraite pour faire des études de droit (lire ).

Advertisement

LE CACHER OU NON ?
Blue Bailey s’est bien inscrit dans une faculté de droit et il s’est spécialisé sur les questions relatives à la propriété intellectuelle et aux médias ainsi qu’aux règles applicables aux drogues licites et illicites. Après l’obtention de son diplôme en 2017, il a réussi l’examen d’entrée au barreau de Californie. Assermenté en décembre 2018, il a travaillé dans un cabinet spécialisé dans l’automobile.
Le fait d’avoir été une porn star gay ouvertement séropositive et de continuer d’évoluer dans les milieux cuir et fetish a-t-il freiné sa reconversion ? Oui et non. Dans un premier temps, il voulait le cacher le plus possible de crainte que cela n’entrave ses chances de succès professionnel. Mais en se rendant à des événements sexe, il a pu rencontrer des personnes qui mariaient avec bonheur leur travail et leur passion pour les sexualités hard. Bailey a voulu être exactement comme eux.
Quand la pandémie de COVID-19 a impacté le cabinet qui l’employait, il a été licencié. Mais « cela a été un mal pour un bien » dit-il à SFGN. Ça lui a permis de se concentrer sur ce qu’il voulait vraiment faire : aider sa communauté.
Grace à un programme d’incubateur juridique qui a pour but de fournir des services juridiques abordables et de faire la promotion de la justice sociale , il a ouvert son propre cabinet dans le district de Castro, le quartier LGBT de San Francisco. Sa spécialité :
« Je pratique le droit du cannabis, le droit des affaires et du divertissement. Je conseille les clients sur la création de nouvelles entreprises, la création et la protection du contenu de la marque . J’en conseille aussi pour qu’ils soient en règle avec le droit relatif au cannabis médical, pour adultes. Certains des clients avec lesquels je travaille comprennent des plateformes technologiques queer, des studios porno et des détaillants de cannabis. » Woaw ! Un avocat qui détonne !!!! On l’imaginerait bien aller plus loin pour sa communauté et briguer un mandat. Futur conseiller municipal ? Maire ? Sénateur ? Président des USA ?

Montrer plus

Articles liés

Bouton retour en haut de la page