Porn Actu

« Creaming » : Quand les sécrétions anales blanchâtres chez les gays noirs sont fétichisées !

Posté le 29 juillet dernier sur BuzzFeedNews, l’article du reporter Michael Blackmon s’intéresse à un phénomène qui depuis quelques années prend de l’ampleur dans le X gay Black amateur : le « creaming » ou le fait que certains passifs sécrètent naturellement un liquide rectal de couleur blanchâtre. Ces sécrétions auraient pour origine une jouissance d’une intensité rare. Le rendu sur les peaux noires étant des plus significatives, ce sont des sex-tapeurs afro-américains qui s’enorgueillissent de leur spécificité. Et des actifs ne jurent désormais plus que sur ces passifs producteurs de « cream » qui les confirment dans leur statut de maîtres étalons qui font jouir comme jamais du cul ! La vérité médicale a toutefois peu à voir avec le plaisir…

Questionné par Blackmon, Evan Goldstein, un proctologue spécialiste de la santé sexuelle des gays, fait plusieurs mises au points :
« Si quelqu’un produit cette « cream », nous devons d’abord nous assurer qu’il n’y a pas de IST, car les infections sexuellement transmissibles peuvent créer tellement de mucus qu’on a l’impression que quelqu’un sécrète de la crème, alors que ça peut être lié au chlamydia ou à la gonorrhée sans même qu’on le sache. »
« Les passifs font beaucoup de douches anales, beaucoup trop. Cela cause tellement de dommages à l’intérieur que le microbiome et la paroi protectrice de nos intestins sont en fait expulsés. Et l’irritation est telle que le corps produit ce mucus comme protection. Mucus qui devient crémeux, qui ressemble à du sperme et qui fait dire ’Oh, c’est sexe, c’est crémeux’. En fait ce n’est pas seulement le lavement excessif qui en est la cause, c’est aussi le fait d’utiliser la mauvaise substance. »
Sans exclure que certains passifs auraient une glande hyper réactive au plaisir, le proctologue insiste sur ces irritants qui sont la cause réelle du « creaming ». Et de s’inquiéter que certains veulent tellement surfer sur la vague qu’ils se mettent dans le cul des drogues telles que la cocaïne ou la méthamphétamine pour produire de la « cream » : « Introduire des substances illicites dans son rectum peut être dangereux. En raison de la vascularisation des cavités anales et rectales – ce qui signifie qu’il y a beaucoup de vaisseaux sanguins – cette partie du corps est parfaitement située pour permettre une absorption et une initiation rapides des propriétés spécifiques à chaque substance. »

Nous voici prévenus…

Montrer plus

Articles liés

Bouton retour en haut de la page