Porn Actu

Exclusif de Falcon | NakedSword, Reign s’est fait « beaucoup » de militaires quand il était à la US Navy !

Exclusif de Falcon | NakedSword depuis juillet 2021, Reign avait bénéficié d’une présentation officielle qui insistait sur sa passion pour la natation et la cuisine (lire ici). Absolument rien sur son passé dans la US Navy. Invité il y a une semaine au podcast Discretion Advised animé par Marc MacNamara et John Hill, il en a parlé ouvertement. Ce faisant, il confirme tout ce qu’on devine sur l’importance réelle de homosexualité parmi les militaires. Et l’on se met à fredonner gaiement le fameux In the Navy des Village People… 🙂

Don’t ask, Don’t tell ou l’art consommé de l’hypocrisie

De 1994 au 20 septembre 2011 fut appliquée dans les armées US la règle dite du Don’t ask, Don’t tell qui visait spécifiquement les gays, les lesbiennes et les bisexuels. Cette règle se voulait un assouplissement par rapport à ce qui se passait antérieurement : le bannissement complet des homosexuels et bisexuels de l’armée. Désormais il était demandé à tous les militaires de ne pas parler de leur sexualité s’ils étaient homosexuels ou bi. Et l’armée de ne pas à se renseigner sur l’orientation sexuelle des recrues.
Alors qu’il se savait gay à 100% quand il s’est engagé en 2009 dans la US Navy, Reign s’est tu. Autrement il aurait dû démissionner. Il rapporte toutefois qu’il y avait un code : « Si on voulait savoir si quelqu’un était gay dans l’armée, on demandait aux gens : « Êtes-vous de la famille ? » Ceux qui étaient gays répondaient :« Oui, je fais partie de la famille. » Grâce à ce code, il s’est fait « beaucoup » de ses camarades militaires !!!

Le beau Reign dans Get A Room Too, une production Raging Stallion Studios qui fait partie de Falcon | NakedSword

L’après Don’t Ask, Don’t Tell et un seul contrecoup pour Reign

Après l’abrogation effective du Don’t ask, Don’t tell en septembre 2011, Reign n’a plus eu à se taire sur sa sexualité. Et tout s’est bien passé, sauf avec une personne : « En fait, j’ai eu un petit contrecoup lorsque j’ai fait savoir que j’étais gay. L’un de mes superviseurs lançait des ragots sur moi, en disant : « Comment peut-il être gay ? Bla, bla, bla. » Il disait toujours à quel point lui était chrétien ! Ce que je suis – je suis chrétien. Alors j’ai arrêté de lui parler et il s’en est offusqué. »

Reign dans Just Sex une production Raging Stallion Studios

Advertisement

Parmi les fans de la porn star, certains de ses anciens camarades militaires

En découvrant sa carrière pornographique, d’anciens camarades militaires ont eu une réaction qui a agréablement surpris Reign. Certains font même partie de ses plus grands fans ! « Ils sont vraiment heureux pour moi. C’est tellement fou le soutien que je reçois de mes amis militaires. Ils sont très favorables à ce que je fasse du porno. Jamais je n’aurais pensé obtenir un tel soutien. Je pensais le contraire, qu’il y aurait des ragots, du scandale. Mais non, tout le monde est tellement heureux et fier de moi. »

Reign dans It’s Compicated, une production Falcon Studios

Pourquoi ?

Cette interview amène à se poser LA question : Pourquoi l’homosexualité a été ou continue d’être si mal acceptée par l’Armée ? Pourquoi, alors que justement l’esprit de camaraderie de ces hommes qui risquent leur vie, qui voient les leurs mourir ou être mutilés, s’accompagnent forcément d’attentions homophiles plus ou moins poussées ?

Et parce qu’on ne s’en lasse pas, Reign dans Get. Away. une production NakedSword. Bientôt sur PinkX… 🙂

Montrer plus

Articles liés

Bouton retour en haut de la page