Andréa HighX annonce la fin de sa carrière dans l’industrie du sexe !

Andréa HighX annonce la fin de sa carrière dans l’industrie du sexe !

Focus sur un parcours au masculin et au féminin comme nul autre pareil…

« Petite annonce pour dire que je vais arrêter le porno et la prostitution également. Cela fait maintenant des années que je fais ça et cela commence à m'handicaper dans ma vie. J'aimerais passer à autre chose. Pleins de bisous ❤️❤️❤️💦💦💦 » Par ce tweet daté du 8 août 2022, Andrea HighX annonce la fin de sa carrière dans l’industrie du sexe. Les premières réactions ne sont que soutiens et meilleurs vœux. Exemples :

Xavier Dutertre : « Comme je te comprends Andréa, tu mérites un bel avenir, j’espère juste que nous pourrons nous rencontrer de temps à autre, sans ambigüité et en toute amitié. Plein de belles choses pour toi et la réussite dans tes projets. »

Soldat Bayron : « Bonne chance dans ta nouvelle vie, que les vents te soient doux & les courants favorables. »

Maxime Horns : « Bonne continuation pour la suite en tout cas ! C'était un grand plaisir de t'avoir rencontré 😊🙏 »

Il est toujours triste de voir que les personnes qui nous sont devenues familières s’en vont loin de nous et de nos habitudes. Mais c’est aussi une joie de souhaiter beaucoup de bonheur à Andréa HighX qui nous a tant apporté. Faire rêver, faire bander, faire jouir, c'est DIVIN. De « chef-d’œuvre de minet » dans le X gay, la star a ensuite illuminé le X trans grâce à « sa beauté diaphane d’une pulpeuse délicatesse ».
- Photos : CrunchBoy et Andréa HighX

Lorsque nous avions la première fois mentionné sa transition, c’était le 28 septembre 2021. Andréa HighX nous avait apporté des précisions sur la suite des opérations chirurgicales via Facebook. En parcourant aujourd’hui son compte, on découvre un parcours comme nul autre pareil. Ainsi avait-t-elle participé au documentaire en trois parties initié par Philippe Ariño, Les Folles de Dieu (voir ici, et ). Posté sur Youtube à partir du 15 mars 2021, il donne la parole à sept catholiques non hétéros qui s'étaient retrouvés à Lourdes pour répondre à diverses questions. En voici quelques-unes ainsi que les réponses d'Andréa qui utilise le genre masculin pour parler de lui : 

« Dans quelle catégorie de personnes homosexuelles tu te situerais ? » 
Andréa : « Je me place dans la catégorie des personnes transgenres qui mettent fin à leur transition. Tout simplement. »

« Comment as-tu découvert ta transidentité et ta bisexualité ? » 
Andréa : « Alors ma transidentité, je l’ai comprise assez tardivement, genre vers mes 15 ans. Mais j’ai commencé à me poser des questions sur ce que je ressentais à partir de mes 8 ans, lorsque dans la salle de bain j’utilisais le maquillage de ma mère, ou certain de ses vêtements. Et puis en règle générale, j’ai beaucoup plus trainé avec des filles qu’avec des garçons, sauf à partir de mon adolescence puisque j’ai été dans un internat pour garçons. Quant à ma bisexualité, c’est au collège que je l’ai découverte parce que je suis tombé amoureux d’un garçon avec qui j’ai eu des rapports. »

« Ça a été difficile de découvrir ta tendance homosexuelle ? »  
Andréa : « Pour ma transidentité, oui, ça a été vachement difficile. À cause du contexte, en fait. C’est-à-dire que j’étais dans un internat privé que pour garçons et assez tradi. J’en ai pas mal bavé. J’ai beaucoup refoulé, j’ai pris beaucoup de temps pour l’admettre. J’ai passé mon temps à essayer de le refouler en me virilisant à travers le sport, à travers l’attitude, etc. Mais c’était une bombe à retardement. Ça n’a pas servi à grand chose. Et pour ma bisexualité, non, je n’en ai jamais vraiment beaucoup souffert. »

« Et à l’école, comment tu vivais ton homosexualité ? » 
Andréa : « Alors moi, je ne suis pas homosexuel. Je suis bisexuel. C’est-à-dire que je peux avoir autant d’attirance pour une fille que pour un garçon. Même si c’est un peu différent, quand même. Avec une fille, j’aurai plus tendance à avoir une attirance affective. Un peu comme pour combler un manque qui peut être lié à ma transidentité, d’ailleurs. Alors qu’avec les garçons, ça va être beaucoup plus dans le sens sexuel, clairement. Par contre je peux répondre peut-être plutôt à la question : « comment sait-on qu’on est trans ? » C’est le genre de questions que je ne me suis jamais énormément posé, parce que depuis avant mes 10 ans, je me suis toujours senti fille. »

« Si tu es transgenre à vie, qu’est-ce que tu fais avec ? » 
Andréa : « Plusieurs choses. Déjà, dans un sens, en profiter. Parce que ça a aussi des avantages. Je peux jouer avec et c’est un kiff. Mais je pense aussi que c’est avant tout ma Croix. Quelque chose que je dois porter et que si c’est la volonté de Dieu, Eh bien, Il a raison.  Donc, je ne vais pas m’y opposer et vais l’accepter avec joie. »

En avril 2019, pour le média de la RATP Sur la 2, la journaliste Marie Terrier avait consacré à Andréa un portrait au féminin qui mettait en lumière sa souffrance de vivre dans un corps virilisé qui ne lui correspondait pas. Cela s’était traduit par des comportements délétères : « Je suis tombée dans l’alcoolisme, j’ai été en cure de désintox. J’étais une délinquante. J’ai volé, racketté, vendu des produits illicites. J’ai fait une tentative de meurtre. J’ai voulu en finir. » 

Andréa avant Andréa… Le culturisme était alors l'une de ses cames ! 
- Photos : Andréa HighX pour Sur la 2 

Le « chef-d’œuvre de minet » que nous avions découvert dans le porno gay était donc déjà le résultat de transformations physiques : après l’obtention de son bac littéraire, Andréa avait abandonné le culturisme et s'était mise à prendre des hormones. En octobre 2017 elle avait eu recours à une opération du nez et en février 2018, à une autre intervention sur le reste du visage, « sauf la mâchoire ». Tout cela a couté cher. On se doute bien que l'industrie du sexe a été la source financière qui lui a permis de devenir la femme qu'elle est. 


 

 

 

Lire aussi

« Un an de douleur et environ 500 000 dollars… » ! Lucy Hart révèle le prix à payer pour être celle qu’elle est aujourd’hui !!!
« Un an de douleur et environ 500 000 dollars… » ! Lucy Hart révèle le prix à payer pour être celle qu’elle est aujourd’hui !!!

Décès du newcumer US Lawrence Morningstar. Il n’avait que 31 ans…
Décès du newcumer US Lawrence Morningstar. Il n’avait que 31 ans…...

Entre ses participations à des téléréalités, une figuration dans une série sur Netflix et le gogo dancing international, Logan Moore n'abandonne pas le porno !
Entre ses participations à des téléréalités, une figuration dans une s...

Avec toujours plus de plaintes, de mises en examen et d’enquêtes édifiantes, le X hétéro amateur français se devra d’être éthique ou ne sera plus
Avec toujours plus de plaintes, de mises en examen et d’enquêtes édifi...

Newsletter

Pour rester informé je m'abonne !

Suivez-nous sur les réseaux

Facebook Twitter Instagram
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ces derniers permettent le bon fonctionnement de nos services.