« Straight for pay » : En sextapant hétéro, le daddy gay britannique Steven Barrett s’est retrouvé dans un commissariat tout en décevant des fans

« Straight for pay » : En sextapant hétéro, le daddy gay britannique Steven Barrett s’est retrouvé dans un commissariat tout en décevant des fans

Pour qui ne connaîtrait pas l’expression « gay for pay », elle s’applique aux mâles de l’industrie du sexe qui, tout en se définissant hétéros, baisent gay pour l’argent. C’est étonnement très banal. Ce qui l’est beaucoup moins, ce sont les « straights for pay », à savoir des gays assumés qui baisent avec des femmes pour l’argent. Ouvrier/charpentier gay devenu une vedette de la téléréalité britannique, se lançant par la suite dans le porno (voir ici l'article que nous lui avions consacré en août 2020), Steven Barrett, 49 ans, de dit « straight for pay ». À ses collabs avec des hommes s’ajoutent celles avec des femmes. D’abord pour des scènes bi, puis pour des scènes hétéros. Dans l'interview qu'il vient d'accorder au DailyStar, il revient sur une de ses performances hétéros qui s'est très mal passée…

En tournant dans son jardin avec l'iconique Sophie Anderson - c'était apparemment en 2020 -, ni lui ni elle n'avait réalisé que ses « Oh Daddy, entre la moi profond » étaient si bruyants. Aucun des deux n’aurait imaginé la suite : des voisins mécontents passant par-dessus la clôture et s’en prenant à lui. La police a dû intervenir et Steven Barrett s’est retrouvé dans un commissariat. Pour le protéger de son voisinage irascible ? Les propos du sextapeur ne sont pas précis. Ce qu’il retient, c’est que tout est devenu dingue. Quant à ce qui est arrivé à Sophie Anderson, à savoir si elle a aussi été embarquée par la police, aucun commentaire. Notons que la plantureuse blonde, qui fait régulièrement l'objet d'articles dans les tabloïds britanniques, a failli mourir cette année : un de ses implants mammaires avait explosé à cause d'une septicémie.   
Ce tournage hétéro a eu des répercussions sur une partie des fans de Barrett. Ils se sont sentis trahis d’apprendre que leur star n’était pas un vrai gay. Lui continue pourtant d'affirmer qu’il l’est et rappelle combien son coming-out fut douloureux. Il se risque aussi à une comparaison : « Si les hétéros peuvent faire des choses avec des mecs pour de l'argent, ils ne changent pas leur sexualité. Ils le font en tant qu'acteurs, ils repoussent leurs limites. Alors pourquoi ne puis-je pas être un acteur Straight for pay ? »
- Photo : Steven Barrett

Certes ! Mais nombreux sont ceux qui considèrent que les « gays for pay » sont des pansexuels/bisexuels voire des gays qui se complaisent dans le déni ou dans le cynisme : il peut être avantageux de s'afficher hétéro dans une industrie du sexe qui reflète nos fantasmes. Or se faire un hétéro est l'un des fantasmes gays les plus courus ! Dans ce cas, que vaut réellement le qualificatif de « Straight for pay » ?
 

Lire aussi

« Un an de douleur et environ 500 000 dollars… » ! Lucy Hart révèle le prix à payer pour être celle qu’elle est aujourd’hui !!!
« Un an de douleur et environ 500 000 dollars… » ! Lucy Hart révèle le prix à payer pour être celle qu’elle est aujourd’hui !!!

Décès du newcumer US Lawrence Morningstar. Il n’avait que 31 ans…
Décès du newcumer US Lawrence Morningstar. Il n’avait que 31 ans…...

Entre ses participations à des téléréalités, une figuration dans une série sur Netflix et le gogo dancing international, Logan Moore n'abandonne pas le porno !
Entre ses participations à des téléréalités, une figuration dans une s...

Avec toujours plus de plaintes, de mises en examen et d’enquêtes édifiantes, le X hétéro amateur français se devra d’être éthique ou ne sera plus
Avec toujours plus de plaintes, de mises en examen et d’enquêtes édifi...

Newsletter

Pour rester informé je m'abonne !

Suivez-nous sur les réseaux

Facebook Twitter Instagram
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ces derniers permettent le bon fonctionnement de nos services.