"Eurovision 2024" : Au-delà de LA polémique, des performances fracassantes et une victoire « pour ceux qui osent être eux-mêmes »

"Eurovision 2024" : Au-delà de LA polémique, des performances fracassantes et une victoire « pour ceux qui osent être eux-mêmes »

Samedi soir, en s’installant devant notre écran pour voir l’Eurovision en direct sur France 2, nous avions plusieurs craintes. Notamment celles-ci :
- Désistement de plusieurs candidats à cause de la participation d’Israël. Depuis la contre-offensive militaire qui a suivi la tuerie de masse et les prises d'otages perpétrées par le Hamas le 7 octobre 2023, le gouvernement israélien est accusé, au mieux, de bombardements à l’aveugle à Gaza causant un nombre record de morts et de blessés civils. L’Irlande, le Portugal, le Royaume-Uni, la Suisse, la Norvège auraient menacé de se retirer. Finalement cela ne s'est pas produit.  
- Retrait pur et simple des Pays-Bas suite à la disqualification du chanteur hollandais Joost Klein quelques heures avant le début de la finale. Deux jours auparavant, il aurait eu une altercation avec une camerawoman qui continuait de le filmer alors qu’il ne le voulait pas. La délégation hollandaise affirme que la sanction était “disproportionnée” et “choquante”. Le vote du jury hollandais s'est toutefois exprimé, mais sa communication ne s'est pas faite par un présentateur vedette du pays comme il est d'usage, mais par Martin Österdahl, le superviseur exécutif de l'Eurovision. Ce dernier s’est fait huer. Europapa, le titre de Joost Klein, faisait partie des favoris…

- Performance de la chanteuse israélienne Eden Golan perturbée, voire empêchée, par des activistes pro-palestiniens et anti-sionistes. S'il y a bien eu des sifflements et huées - rendus inaudibles lors de la retransmission -, rien d'autre n'est apparemment survenu. Elle a fini 5e. On a appris qu'elle avait été préparée afin de rester concentrée malgré la véhémence des protestations. 

Au final, on a pu assister à un spectacle haut en couleur, riche de styles différents. Voici les chanteurs qui, sous notre prisme LGBTQ+, nous ont le plus marqués :

NEMO - THE CODE 
Vainqueur de l’Eurovision 2024, l'artiste suisse Nemo se définit publiquement non-binaire depuis novembre de l’année dernière : « Je ne m'identifie pas comme un homme ou une femme. Je suis juste Nemo. J'adore penser au sexe comme une galaxie, m'imaginer comme une petite étoile, flottant quelque part à l'intérieur. C'est là que je me sens le plus moi-même. » The Code raconte le début de son voyage dans cette non-binarité. Sa victoire, iel la dédie à « ceux qui osent être eux-mêmes. »

SLIMANE - MON AMOUR 
4e, le viril, beau, élégant, talentueux, sensuel Slimane a amplifié son pouvoir de séduction en jouant la carte de l’intimité. Filmé en mode POV, c’est comme s’il chantait et parlait à chacun d’entre nous. 

BAMBIE THUG - DOOMSDAY BLUE
6e, la “ouija popstar” queer irlandaise a invoqué sur scène un démon sexy, en a été amoureuse et l'a terrassé de ses incantations impies. Une performance fracassante pour Bambie Thug qui réussit l’exploit d’inverser les symboles. De par le thème de sa chanson - se libérer d’une relation toxique -, et ses déclarations pacifistes et pro LGBTQ+, le démoniaque s’associe aux forces du bien !

MARCUS & MARTINUS - UNFORGETTABLE
9e, les mignons jumeaux norvégiens Marcus et Martinus représentaient la Suède avec une électropop imparable produite par les Suédois Jimmy "Joker" Thörnfeldt et Joy Deb. La qualité de la chanson est-elle une surprise ? Non. La Suède est un vivier de producteurs de tubes planétaires et ce pays respecte tellement l’Eurovision qu’il lui est impossible de présenter des candidats qui ne pourraient pas gagner. 

OLLY ALEXANDER - DIZZY
Classé seulement 18e, l’acteur et ex-leadeur du groupe Years and Years était sur le papier la super star de la soirée. Accompagné par des danseurs hyper sexe, le Britannique a délivré un show résolument gay et fetish qui aurait dû plaire à une grande partie du public. Rappelons que l'Eurovision est pour bon nombre de fans une institution LGBTQ+. Mais osons reconnaître que la voix d'Olly Alexander n'était pas au top et que sa chanson n’avait d’évidence tubesque que pour ses fans les plus ultras. Fait notable, il n’a obtenu aucun point du public.

WINDOWS95MAN & HENRI PIISPANEN - NO RULES!
19e, le duo finlandais Windows95Man et Henri Piispanen nous a fait rire !!! Les fesses à l'air de Windows95Man, on ne s’y attendait pas !!! L’on se doute qu’il fait partie des artistes qui ont provoqué le coup de sang d’une candidate malheureuse à l'élection présidentielle française, ex-ministre, ex-députée, ex-présidente de région, ex-ambassadrice des pôles et actuelle chroniqueuse de TPMP sur C8. Selon elle, l’édition 2024 de l’Eurovision « n'était pas un concours de talent musical, mais un concours de laideur, de vulgarité, de grossièreté, d'exhibitionnisme (sanctionné par la loi mais diffusé à des millions d'enfants et d'ado !! ). » 

NEBULOSSA - ZORRA
22e, le duo espagnol Nebulossa nous a non seulement offert un hymne dédié à toutes celles et à tous ceux qui se font traiter de « chiennes » et de « salopes » (« Zorras » en espagnol), mais également un show de type cabaret. Si César Louzán Ferrío et Iosu Martínez, les deux danseurs qui accompagnaient la chanteuse Mery Bas, étaient d’abord en costume, ils ont fini torse nu, en string, corset, bas résille et cuissardes à talons hauts ! 

L'année prochaine, ce sera en Suisse qu'aura lieu l'Eurovision. On souhaite que le pays ne connaisse pas ce qu'a éprouvé la Suède en ayant à gérer une situation extrêmement tendue. Et l'on se surprend à attendre la couverture médiatique qu'en fera le journaliste Français Fabien Randanne. Sa prise au sérieux du sujet et ses analyses pertinentes en font un expert de tout premier plan. Voici ce qu'il avait Xté le 11 mai : “Je pense que la Suisse va gagner le vote du jury, que la Croatie et Israël vont dominer le vote du public. Slimane peut-il faire 2e au jury et 3e au télévote ? Si oui, la victoire est jouable. Sinon, la France sera sans doute top 4”

Lire aussi

« He Knows » : Camila Cabello et Lil Nas X se battent pour le même mannequin
« He Knows » : Camila Cabello et Lil Nas X se battent pour le même mannequin

Le beau Strasbourgeois Nicolas sacré "Mr Leather France 2024"
Le beau Strasbourgeois Nicolas sacré "Mr Leather France 2024"...

« Baise Platine » : L'ode rock à l’amour p*** de Sebastien Delage
« Baise Platine » : L'ode rock à l’amour p*** de Sebastien Delage...

« Flex » : Le clip éroticogay du nouveau single de Todrick Hall
« Flex » : Le clip éroticogay du nouveau single de Todrick Hall...

Newsletter

Pour rester informé je m'abonne !

Suivez-nous sur les réseaux

Facebook Twitter Instagram
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ces derniers permettent le bon fonctionnement de nos services.